Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    DanseFlux RSS de la section Danse

      <p>Bien que les deux danseurs s’illustrent dans des pas de deux à la technique parfaite, la chimie du couple Partelow-Herring en Juliette et Roméo se fait pourtant attendre et n’opère vraiment qu’au deuxième acte</p>
      Ballet

      Amour et culpabilité

      18 octobre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      Pour leur soixantième anniversaire, les Grands Ballets canadiens redonnent vie au Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot, un de leurs fiers succès, adapté une première fois en 2004 et composé à...
      Pour leur soixantième anniversaire, les Grands Ballets canadiens redonnent vie au Roméo et Juliette...
      0 réactions | 1 votes
      «Aqua Khoria» s’avère une expérience virtuelle profonde, ludique et humaine, poussant un cran au-dessus la fusion du mouvement, de l’image et du son.
      Danse

      Un étonnant scaphandrier numérique

      17 octobre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      Rarement a-t-on l’occasion d’approcher de si près l’univers dans lequel un danseur se propulse. En conviant le spectateur à percer cette bulle imaginaire habituellement observée de loin, le...
      Rarement a-t-on l’occasion d’approcher de si près l’univers dans lequel un danseur se propulse. En...
      0 réactions | 2 votes
      • photo
      Les changements de rôle se font naturellement lors de l’apprentissage des danses, on peut voir deux femmes ou deux hommes s’aider à comprendre.

      Je danse, tu me suis: un air passé?

      15 octobre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      « Les danses sociales [dites ballroom dancing] latines classiques ne proposent pas seulement des structures chorégraphiques, mais toute une manière de penser qui véhicule les valeurs de leurs époques,...
      « Les danses sociales [dites ballroom dancing] latines classiques ne proposent pas seulement des...
      0 réactions | 5 votes
      Meg Stuart, la cinquantaine, au centre de sa toile, s’agite par saccades, semble répondre à des urgences, à des vitesses, à des intensités qui l’irritent.
      Critique danse

      Nous passons

      14 octobre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      « Art is an unwanted gift », dit Meg Stuart en anglais seulement, parmi une livraison de souvenirs, d’explications sur les matériaux du décor, de pensées sur la manière dont nous pourrions mieux vivre...
      « Art is an unwanted gift », dit Meg Stuart en anglais seulement, parmi une livraison de souvenirs,...
      0 réactions | 1 votes
      La plus récente création de Bryan Arias, «A Rather Lovely Thing»
      Bryan Arias à la Place des Arts

      La tête piégée dans les nuages

      12 octobre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      Une tendresse enveloppante se dégage du quatuor classieux de Bryan Arias, A Rather Lovely Thing. Pour sa première présentation à Montréal, le jeune New-Yorkais choisissait de montrer sa plus récente...
      Une tendresse enveloppante se dégage du quatuor classieux de Bryan Arias, A Rather Lovely Thing....
      0 réactions | 2 votes
      C’est par sa plus récente création, le quatuor «a rather lovely thing», qu’on pourra rencontrer à Montréal le travail de l’ancien danseur Bryan Arias.
      Danse

      Bryan Arias: devenir chorégraphe

      11 octobre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      Il a commencé à l’adolescence par le hip hop, à entrer dans le cercle des danseurs sur une musique défonce-tympans pour improviser. « Même s’il y a beaucoup de style libre en hip hop, on est toujours...
      Il a commencé à l’adolescence par le hip hop, à entrer dans le cercle des danseurs sur une musique...
      0 réactions | 2 votes
      • video
      Dans «Hunter», la chorégraphe Meg Stuart explore la question du corps dans l’exercice du temps.

      Meg Stuart, la mémoire dans la peau

      8 octobre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      « Tant d’histoires sont inscrites dans mon corps », remarque Meg Stuart qui, à 51 ans, renoue avec la forme du solo après plus de vingt ans. Lauréate en 2014 des Prix de la Danse de Montréal, elle...
      « Tant d’histoires sont inscrites dans mon corps », remarque Meg Stuart qui, à 51 ans, renoue avec...
      0 réactions | 4 votes
      • photo
      Louise Lecavalier (ci-dessus en compagnie de Robert Abudo), pour la première fois à la Biennale de la danse de Lyon, a présenté le spectacle «Mille batailles».
      Biennale de la danse de Lyon

      Lecavalier et Gaudet s’attaquent à Lyon

      3 octobre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      Être artiste en danse, c’est vouloir bien sûr danser aussi pour les autres — dans leurs regards ou par désir de partage. Les autres ? L’autre que soi, certes ; mais également les étrangers, ceux de...
      Être artiste en danse, c’est vouloir bien sûr danser aussi pour les autres — dans leurs regards ou...
      0 réactions | 4 votes
      • photo
      L’artiste visuelle Jacinthe Derasp et sa sculpture de papier ailée
      Danse

      Objets animés, corps habités

      1 octobre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      L’interaction corps-objet et les possibilités d’extension, voire de mutation, de notre véhicule de chair s’inscrivent au coeur des préoccupations artistiques actuelles. À l’aide de supports...
      L’interaction corps-objet et les possibilités d’extension, voire de mutation, de notre véhicule de...
      0 réactions | 3 votes
      «Yo, Carmen»
      Critique danse

      Ode à la femme libre

      30 septembre 2016 | Lisa-Marie Gervais | Danse
      « Je ne veux pas d’une vie superficielle, je veux MA vie », a déclaré María Pagés en français à la foule, dans un court monologue assumé sur le féminisme, thème de sa nouvelle création. Célébrée pour...
      « Je ne veux pas d’une vie superficielle, je veux MA vie », a déclaré María Pagés en français à la...
      0 réactions | 0 votes
      «Nicht Schlafen»
      Critique danse

      Espoir bridé

      29 septembre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      C’est une oeuvre complexe, volontairement lourde et de peu d’espoir que signe là Alain Platel, sur l’oeuvre et l’époque de Mahler. Sur le plateau, trois magnifiques et émouvantes carcasses de chevaux,...
      C’est une oeuvre complexe, volontairement lourde et de peu d’espoir que signe là Alain Platel, sur...
      0 réactions | 1 votes
      Le chorégraphe belge Alain Platel, en 2014
      Biennale de la danse de Lyon

      Alain Platel, des chevaux et des hommes

      29 septembre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      Ça s’appelait d’abord le Mahler Projekt, pensé par Alain Platel, auteur de danse aux oeuvres attendues et directeur depuis 1984 des belges Ballets C de la B. C’est devenu Nicht Schlafen, « Ne dormez...
      Ça s’appelait d’abord le Mahler Projekt, pensé par Alain Platel, auteur de danse aux oeuvres...
      0 réactions | 4 votes
      La directrice artistique de la Biennale de la danse de Lyon, Dominique Hervieu
      17e Biennale de la danse de Lyon

      Viser plus grand pour nourrir l’avant-garde

      28 septembre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      « Mon sentiment, c’est qu’il faut développer le public pour protéger l’avant-garde, réfléchit pour Le Devoir, devant un Perrier du pop-up Café Danse de la rue de Grôlée, la directrice artistique de la...
      « Mon sentiment, c’est qu’il faut développer le public pour protéger l’avant-garde, réfléchit pour...
      0 réactions | 2 votes
      La chorégraphe Cristiana Morganti dans «Jessica and Me»
      17e Biennale de la danse de Lyon

      Se libérer de l’ombre de Pina Bausch

      27 septembre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      Peut-on se libérer de l’ombre d’un maître ? Telle est la question qu’a dû forcément se poser l’Italienne Cristiana Morganti pour créer elle-même sa première chorégraphie, Jessica and Me, présentée à...
      Peut-on se libérer de l’ombre d’un maître ? Telle est la question qu’a dû forcément se poser...
      0 réactions | 4 votes
      Daina Ashbee

      Une conception (im)maculée

      27 septembre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      Daina Ashbee entend prendre le contre-pied d’une vision négative rattachée aux menstruations, perçues généralement comme une tare dont la gent féminine aimerait pouvoir se débarrasser. Elle propose...
      Daina Ashbee entend prendre le contre-pied d’une vision négative rattachée aux menstruations,...
      0 réactions | 6 votes
      Olivier Dubois présente sa plus récente création, Auguri, en première française à la 17e Biennale de la danse de Lyon.

      Cours!

      26 septembre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      C’est une lente construction, presque exclusivement sur le motif de la course, que propose Olivier Dubois dans sa plus récente création, Auguri, présentée en première française à la 17e Biennale de la...
      C’est une lente construction, presque exclusivement sur le motif de la course, que propose Olivier...
      0 réactions | 1 votes
      Les codirecteurs de La Serre-arts vivants, Jasmine Catudal et Vincent Repentigny, et la chorégraphe Jessica Perry

      Forger les artistes de demain

      24 septembre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      Tremplins ou vitrines sur la relève ? La Serre-arts vivants et Tangente s’accorderont pour dire qu’il s’agit de bien plus que ça. Avec leurs événements respectifs, Vous êtes ici et Danses...
      Tremplins ou vitrines sur la relève ? La Serre-arts vivants et Tangente s’accorderont pour dire...
      0 réactions | 2 votes
      Aurélie Pedron
      «La Loba» d’Aurélie Pedron

      À la recherche d’un fil d’Ariane

      21 septembre 2016 | Mélanie Carpentier | Danse
      Le rendez-vous était fixé au 3700 rue Berri, ancien Institut des sourdes-muettes des Soeurs de la Providence. La chorégraphe Aurélie Pedron et ses 12 danseuses invitaient le spectateur à trouver son...
      Le rendez-vous était fixé au 3700 rue Berri, ancien Institut des sourdes-muettes des Soeurs de la...
      0 réactions | 2 votes
      • photo
      Peaux animales et objets insolites peuplent l’étrange déambulatoire de «La Loba».
      Danse

      Les chambres de bois d’Aurélie Pedron

      17 septembre 2016 | Catherine Lalonde | Danse
      Troisième étage, et s’ouvre la porte de l’ascenseur sur un long, très long couloir aux riches boiseries qui se déploie à droite comme à gauche. D’innombrables portes le percent ; fermées, entrouvertes...
      Troisième étage, et s’ouvre la porte de l’ascenseur sur un long, très long couloir aux riches...
      0 réactions | 3 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.

    Tous nos chroniqueurs
    Chroniques
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    Éditoriaux
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Idées et Libre opinion