Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Danse

    La 2e Porte à gauche fête 10 ans de partages esthétiques

    29 juin 2013 |Frédérique Doyon | Danse
    Le Bal moderne, né sous la gouverne de Michel Reilhac, permet d’entraîner le public dans de courtes chorégraphies.
    Photo: Marc-André Labelle Le Bal moderne, né sous la gouverne de Michel Reilhac, permet d’entraîner le public dans de courtes chorégraphies.
    Peu de collectifs en danse survivent à l’épreuve du temps et des carrières qui s’envolent. Compagnie sans créateur fixe et souvent hors circuit de diffusion habituelle, La 2e Porte à gauche (L2PAG) passe le cap de ses dix ans en remettant au menu la danse-événement qui l’a fait naître : le Bal moderne entame une tournée de l’île de Montréal, dès le 1er juillet.

    Les deux chorégraphes fondateurs, Marie Béland et Frédérick Gravel, ont le vent dans les voiles avec leurs compagnies respectives (maribé - sors de ce corps, Grouped’artGravelArtGroup), ce qui ne les empêche pas d’avoir renouvelé leurs voeux envers le laboratoire collaboratif qu’est devenue L2PAG, lors des remaniements de l’équipe administrative et artistique qui, outre ses cofondateurs, compte aussi Katya Montaignac et Rachel Billet.

     

    Le terme « collectif » a cédé le pas à « plateforme de création », sa mission s’est aiguisée mais reste fondamentalement la même qu’à ses débuts : investir des lieux inusités pour explorer de nouveaux rapports avec les spectateurs et stimuler la collaboration artistique.

     

    « L’idée était de créer une deuxième voie à la principale, d’offrir des solutions de remplacement aux schémas traditionnels et en réponse à la saturation du public en salle, du système de financement », explique Katya Montaignac, membre de l’équipe depuis 2006 et directrice générale depuis septembre dernier.

     

    Ainsi, Danse à 10 (2011) invitait huit chorégraphes à investir un bar de danseuses nues, 7 1/2 à part (2008) et 9 1/2 (2009) ont réuni 12 créateurs en colocation artistique dans un appartement. Et ils étaient 60 artistes à occuper les vitrines du magasin La Baie pendant une semaine en 2005. Entre autres projets. Chaque fois, la vision de chacun s’exprime - L2PAG ne fait pas dans la création collective -, mais les idées et questionnements se croisent et s’entrechoquent.

     

    « L’organisme joue un rôle dans la communauté en permettant à des chorégraphes de réfléchir ensemble à leur art, indique celle qui oeuvre aussi comme dramaturge et critique à ses heures. Tous nos événements ont entraîné des rebondissements indéniables pour les artistes impliqués. »

     

    Écoute pour voir d’Emmanuel Jouthe, qui a frayé jusqu’au Festival TransAmériques, est né dans le cadre de 7 1/2 à part, rappelle-t-elle. Idem pour Petites pièces de poche des Soeurs Schmutt, qui ont émergé dans 9 1/2 à part. Même le solo Snakeskin de Benoît Lachambre plonge certaines racines dans Danse à 10.

     

    10 bals, un blogue

     

    Jolie boucle historique, le Bal moderne par lequel L2PAG a démarré ses activités artistiques en 2004 entame une tournée de l’île de Montréal en collaboration avec les maisons de la culture. Le concept, qui permet d’entraîner le public dans de courtes chorégraphies, est né en France en 1992 sous la gouverne de Michel Reilhac et a essaimé partout en Europe depuis. Avec l’autorisation de son concepteur, L2PAG en a répandu quelque 25 moutures signées d’autant de chorégraphes, sur le territoire québécois.

     

    « Pour le grand public, c’est une façon de rencontrer trois ou quatre chorégraphes, de voir comment ils présentent et transmettent la danse », souligne Katya Montaignac.

     

    Outre ces dix bals en rafale estivale, L2PAG a aussi lancé un blogue (la2eporteagaucheblogue.wordpress.com) où elle partage ses réflexions actuelles et passées, consignées au fil des années et des événements. Ceux qui ont vu et aimé le MixOff du dernier OFFTA, qui jumelait la chorégraphe Marie Béland et le metteur en scène Olivier Choinière, seront ravis d’apprendre que le projet se poursuit, s’enrichit d’autres jumelages pour décortiquer la figure du couple dans une nouvelle mouture présentée en janvier prochain. À suivre…


    Le Bal moderne de La 2e Porte à Gauche from La 2e Porte à Gauche on Vimeo.

     

    ***
     

    Les bals de l’été


    1er juillet 2013 à 16 h 30 : les chorégraphes Katie Ward, Emmalie Ruest et Marie Béland ont rendez-vous au parc Centennial.


    1er juillet 2013 à 19 h 45 : Hélène Langevin, Andrew Turner et Atypique – Le Collectif entraîneront le public à la polyvalente de Pierrefonds.


    2 août 2013 à 19 h : les chorégraphes Emmalie Ruest, Geneviève Gagné et Andrew Turner seront au parc Verdun.
     

    10 août 2013 à 19 h 15 : le parc Beaudet accueille Emmalie Ruest, Geneviève Gagné, Andrew Turner.


    24 août 2013 à 15 h : Emmalie Ruest, Marie Béland, Andrew Turner feront danser le public sur le site du collège Gérald-Godin.


    24 août 2013 à 19 h : c’est au tour d’Hélène Langevin, Geneviève Gagné et Milan Gervais de mener la danse au Centre Henri-Lemieux.
     

    8 septembre 2013 à 11 h : le parc Wilfrid-Bastien tinvite Emmalie Ruest, Geneviève Gagné, Andrew Turner.
     

    20 septembre 2013 à 19 h : Emmalie Ruest, Hélène Langevin et Andrew Turner récidivent devant le métro Mont-Royal.


    28 septembre 2013 à 14 h 30 : le parc Jarry danse avec Emmalie Ruest, Geneviève Gagné et Atypique – Le Collectif.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.