Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    James Thierrée revient au Québec avec «La grenouille avait raison»

    23 septembre 2017 |Caroline Montpetit | Cirque
    James Thierrée recrée l’atmosphère fantastique des contes.
    Photo: Richard Haughton James Thierrée recrée l’atmosphère fantastique des contes.

    La grenouille avait raison n’est pas un spectacle de cirque. C’est du moins ce qu’en dit son créateur, James Thierrée, fondateur de la Compagnie du Hanneton, qui prendra la scène de la Tohu à partir du 28 septembre.

     

    « Ça n’est pas du cirque parce qu’il n’y a pas de numéros et qu’il n’y a pas d’artistes circassiens en dehors de moi », dit-il. L’enfant de la balle, metteur en scène, comédien, danseur, acrobate et musicien s’est entouré cette fois de danseurs, de comédiens, de pantomimes, d’une chanteuse, et d’un piano qui joue tout seul, pour proposer un « théâtre physique, visuel et musical ». « Il y a aussi quelque chose du cinéma », décrit-il.

     

    La grenouille avait raison se définit plutôt comme une invitation au rêve, dit-il. Et James Thierrée a beaucoup puisé dans l’univers des contes pour concevoir le spectacle. « J’évoque l’univers des contes, dit-il. Des humains sont enfermés sous un objet étrange. Il y a une porte secrète. Il y a des créatures, des monstres. C’est ce monde où on vit la peur. » Quant à la grenouille elle-même, elle devient une sorte de bannière, de talisman, tout au long du spectacle. La grenouille avait raison est un spectacle muet qui s’adresse à tous les publics, sauf peut-être les tout-petits. L’enfance, la fratrie y sont abordées avec leur proximité, mais aussi leur violence.

     

    Du monde du cirque, dont il est issu, James Thierrée garde la grande liberté, lui qui est le fils de Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée, fondateur du Cirque invisible, ainsi que le petit-fils de Charlie Chaplin. « Je suis issu du milieu du cirque, donc la famille du cirque nouveau m’accueille. Mais c’est un mensonge, ça n’est pas du cirque que je fais », dit-il, tout en réitérant son amour du milieu circassien.

     

    En 2010, James Thierrée s’est présenté une première fois au Québec avec son spectacle solo Raoul. Mais une déchirure du mollet l’avait alors forcé à interrompre les représentations, qu’il a finalement reprises trois ans plus tard. Menant de front une carrière au cinéma, en 2016, il a remporté le César du meilleur second rôle pour son travail dans le film Chocolat.

     

    Quant à savoir pourquoi la grenouille avait raison, cela reste un mystère qui plane sur le spectacle, une invitation à le découvrir.

    La grenouille avait raison
    De la Compagnie du Hanneton. À la Tohu du 28 septembre au 7 octobre.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.