Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Vitrine cinéma

    Tout l’argent du monde

    23 décembre 2017 |André Lavoie | Cinéma

    Christopher Plummer n’a pas remplacé Kevin Spacey au pied levé, mais s’est substitué à lui quelques mois après le tournage, un tour de force invisible dans ce récit d’un célèbre kidnapping, celui du petit-fils du richissime J. Paul Getty (Plummer, en suave tyran) en 1973, à Rome. Or, ce qui intéresse surtout Ridley Scott, le père d’Alien et de Blade Runner, c’est le combat d’une mère éplorée (forte et fragile Michelle Williams) face à un roi du pétrole pour qui tout a un prix et les rançons toujours trop coûteuses. Les véritables kidnappeurs ne sont finalement que décoratifs dans ce ballet acrobatique de gens à la morale élastique, mis en lumière par le virtuose Dariusz Wolski au service d’un suspense de bonne tenue parfois sorti du cinéma politique des années 1970. Scott y verrait là un compliment.

    Notre critique complète

    Horaire en salles

    Tout l’argent du monde
    ★★★
    Drame policier de Ridley Scott. Avec Michelle Williams, Mark Wahlberg, Christopher Plummer, Romain Duris. États-Unis, 2017, 132 minutes.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.