Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Des maîtres et des bêtes aux RIDM

    5 septembre 2014 |Le Devoir | Cinéma

    Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) rendront hommage à deux cinéastes majeurs lors leur 17e édition, ont fait savoir les organisateurs. Il s’agit du réalisateur américain James Benning, dont l’oeuvre expérimentale couvre quatre décennies, et du documentariste japonais Kazuo Hara, une influence avouée des Errol Morris et autres Michael Moore. Chacun aura droit à une rétrospective. Une troisième, thématique celle-là, aura également lieu. Réunis sous le titre « Des hommes et des bêtes », ce volet singulier donnera à voir des bijoux méconnus comme Koko le gorille qui parle, de Barbet Schroeder, Vive la baleine, de Chris Marker, L’oumigmag ou l’objectif documentaire, de Pierre Perrault, et surtout le formidable Le sang des bêtes, de George Franju. Les RIDM se dérouleront du 12 au 23 novembre.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.