Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le film Monsieur Lazhar en nomination aux Oscar

    24 janvier 2012 11h50 |Associated Press, La Presse canadienne | Cinéma
    Le cinéaste Philippe Falardeau en compagnie de Sophie Nélisse, qui joue Alice dans le film Monsieur Lazhar. On les voit ici il y a quelques jours lors du dévoilement des nominations aux prix Génie.
    Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Le cinéaste Philippe Falardeau en compagnie de Sophie Nélisse, qui joue Alice dans le film Monsieur Lazhar. On les voit ici il y a quelques jours lors du dévoilement des nominations aux prix Génie.
    Le film Monsieur Lazhar du réalisateur québécois Philippe Falardeau fait partie des cinq finalistes qui se disputeront l’Oscar du meilleur film en langue étrangère le 26 février.

    Les nominations pour la prestigieuse remise de prix ont été dévoilées ce matin à Hollywood.

    Philippe Falardeau a appris la bonne nouvelle alors qu’il se trouvait à Park City, en Utah, pour le Festival du film de Sundance, où Monsieur Lazhar a été présenté hors compétition.

    Visiblement ravi, le cinéaste a déclaré en conférence téléphonique que la nomination de son quatrième long-métrage aux Oscar était la preuve qu’il n’était pas nécessaire de tourner des productions à très gros budget et de style hollywoodien pour obtenir de la reconnaissance.

    Les autres finalistes dans cette catégorie sont In Darkness (une coproduction minoritaire canadienne avec la Pologne), Footnote (Israël), Bullhead (Belgique) et A Separation (Iran). Ce dernier a remporté le Golden Globe du Meilleur film en langue étrangère le 15 janvier.

    Monsieur Lazhar a pris l’affiche au Québec en octobre. Le scénario du film est basé sur la pièce Bashir Lazhar, d’Évelyne de la Chenelière.

    Le film raconte l’histoire d’un immigrant algérien qui est rapidement embauché pour remplacer à Montréal une enseignante du primaire qui est morte tragiquement. Il apprend à connaître les écoliers malgré un important fossé culturel, tout en risquant l’expulsion du Canada.

    Dans le passé, cinq autres films canadiens se sont retrouvés en nomination officielle dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère: l’an dernier, Incendies, du réalisateur Denis Villeneuve ; Water de Deepa Mehta, en 2006 ; ainsi que trois films de Denys Arcand, Le Déclin de l’empire américain en 1986, Jésus de Montréal en 1989 et Les Invasions barbares en 2003, ce dernier ayant remporté la précieuse statuette dans sa catégorie.

    Un autre film québécois est en nomination, soit le court-métrage d'animation Dimanche/Sunday, du réalisateur Patrick Doyon.

    Hugo récolte 11 nominations, contre 10 pour L’Artiste

    Par ailleurs, le film d’aventure Hugo, de Martin Scorsese, mène le palmarès des films les plus nominés à la prochaine cérémonie des Oscar avec 11 catégories, dont celle du meilleur film.

    Le film muet L’Artiste, le drame familial Les Descendants, le film Extrêmement fort et incroyablement près, La Couleur des sentiments, le romantique Minuit à Paris, le très sportif Moneyball, la chronique L’ Arbre de la vie et l’épopée hippique Cheval de guerre se feront compétition pour l’Oscar le plus attendu de la soirée.

    Cette liste de nominations fera s’affronter deux vainqueur des Golden Globes: L’Artiste, couronné meilleure comédie ou film musical la semaine dernière et Les Descendants, qui a raflé le titre de meilleur drame.

    L’Artiste, anomalie muette à l’heure des films en trois dimensions, arrive en seconde place au palmarès des films les plus nominés en vue des Oscar, avec 10 mentions. Jean Dujardin, l’artiste de L’Artiste, est notamment dans la course pour la statuette remise au meilleur acteur.

    Mais l’Oscar n’est pas gagné pour le Français. George Clooney est aussi sur la ligne de départ pour son rôle dans Les Descendants, tout comme Brad Pitt pour Moneyball, Gary Oldman pour La Taupe et Demian Bichir pour A Better Life.

    Du côté féminin, la dame de fer de Meryl Streep et la Marilyn Monroe de Michelle Williams se feront compétition.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel