Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Peu à voir

    27 août 2011 |Odile Tremblay | Cinéma
    Benoît Poelvoorde et Dany Boon dans Rien à déclarer<br />
    Photo: Source Films Séville Benoît Poelvoorde et Dany Boon dans Rien à déclarer
    Rien à déclarer
    Réalisation et scénario: Danny Boon. Avec Benoît Poelvoorde, Dany Boon, Karin Viard, Julie Bernard, Laurent Gamelon. Image: Pierre Aim. Montage: Luc Barnier. Musique: Jean-Baptiste Bonetto, Yves Domenjoud, Olivier Gleze, Philippe Rombi. 105 minutes. France-Belgique.
    Grand succès de salle en France (plus de huit millions d'entrées), mais loin derrière le film précédent de Danny Boon, Bienvenue chez les Ch'tis (20 millions de spectateurs: un phénomène), Rien à déclarer reprend le thème «il faut se comprendre par-delà nos différences» en le situant à la frontière franco-belge. Comédie pour comédie, celle-ci (un duo-duel entre Benoît Poelvoorde et Dany Boon) apparaît beaucoup moins réussie que la précédente, moins tendre aussi.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel