Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    La Nuit, elles dansent à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes

    6 avril 2011 |Odile Tremblay | Cinéma
    Les documentaristes Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault ont pénétré un univers féminin moins rose et affriolant que le croient les clients excités par les déhanchements des danseuses du ventre.<br />
    Photo: Les Films du Tricycle Les documentaristes Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault ont pénétré un univers féminin moins rose et affriolant que le croient les clients excités par les déhanchements des danseuses du ventre.
    Ceux qui craignaient que la présence québécoise à Cannes ne se réduise à rien du tout, peuvent ravaler leurs prédictions. Un premier lapin vient de sortir du chapeau. La nuit, elles dansent d'Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault sera projeté à Cannes dans la section La Quinzaine des réalisateurs.

    Tourné au Caire, le film se penche sur la danse orientale en Égypte, avec costumes clinquants et bedaines en tressaillement. Sauf que s'éloignant des stéréotypes, les documentaristes ont pénétré un univers féminin moins rose et affriolant que le croient les clients excités par les déhanchements. Épuisées, souvent droguées, endettées jusqu'au cou, ostracisées par leur entourage, ces danseuses du ventre de mère en fille rêvent d'autre chose.

    On devait déjà à ce duo de cinéastes Junior sur la Ligue junior majeure du Québec, suivant quelques joueurs du Drakkar de Baie-Comeau, leur coach Éric Dubois et l'adjoint Éric Messier, primé aux Gémeaux et aux HOTDOCS.

    Produit par Les Films du tricycle, tourné en arabe avec des sous-titres français, La nuit, elles dansent avait été présenté aux dernières Rencontres internationales du documentaire de Montréal et le sera aussi cette semaine à Toronto, dans le cadre des HOTDOCS. Le film sortira sur nos écrans le 20 mai.

    On attend des nouvelles

    On est toujours sans nouvelles d'autres films pressentis à Cannes, comme Nuit # 1 d'Anne Émond (présélectionné en Sélection officielle (à Un certain Regard?) et à La Quinzaine des réalisateurs). Également Laurentie de Simon Lavoie et Mathieu Denis, présélectionné à La Quinzaine des réalisateurs, tout comme Funkytown de Daniel Roby. Décharge, second long métrage de Benoît Pilon après Ce qu'il faut pour vivre, est un drame urbain avec David Boutin, présélectionné en Sélection officielle, sans doute pour Un certain regard. Quant à Bashir Lazhar de Philippe Falardeau, présélectionné à La Quinzaine des réalisateurs, ses chances seraient, nous dit-on, assez minces d'y atterrir.

    ***

    Bande annonce de La nuit elles dansent













    Envoyer
    Fermer
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.