Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?

    Les cinéastes Paule Baillargeon et Philippe Baylaucq en résidence à l'ONF

    9 avril 2009 |Paul Cauchon | Cinéma
    Paule Baillargeon et Philippe Baylaucq sont les deux premiers lauréats du programme de cinéastes en résidence qui a été remis en place par la nouvelle direction de l’ONF.
    Photo: Jacques Grenier Paule Baillargeon et Philippe Baylaucq sont les deux premiers lauréats du programme de cinéastes en résidence qui a été remis en place par la nouvelle direction de l’ONF.
    Paule Baillargeon et Philippe Baylaucq sont les deux heureux élus: dans les prochaines semaines, ils s'installeront en effet à l'Office national du film (ONF) pour deux ans, premiers lauréats du programme de cinéastes en résidence qui a été remis en place par la nouvelle direction de l'ONF.

    «Pendant 50 ans, il y a eu des cinéastes en permanence à l'ONF qui y ont fait leur carrière et il y en avait beaucoup en animation», explique Monique Simard, directrice du programme français de l'ONF.

    Dès sa nomination l'année dernière, Mme Simard voulait faire revivre ce programme qui permet de créer sans contraintes en recevant un salaire régulier. «J'ai l'impression de renouer avec une institution où l'on peut faire de la recherche fondamentale», soutient Philippe Baylaucq.

    Le retour de ce programme s'inscrit dans le plan stratégique adopté par l'ONF il y a un an, qui s'appuie sur deux piliers: rendre les films accessibles dans Internet et faire en sorte que l'ONF redevienne un véritable laboratoire de création. «Notre responsabilité, c'est de prendre des risques», lance le grand patron de l'ONF, le commissaire Tom Perlmutter.

    Paule Baillargeon et Philippe Baylaucq ont été choisis parmi plus de 100 candidatures de professionnels. Ils n'ont pas longuement expliqué hier quels projets ils voulaient développer, mais tous les deux ont exprimé beaucoup d'intérêt pour l'exploration de nouvelles formes. Paule Baillargeon, qui est également créatrice en arts visuels, aimerait explorer les possibilités du côté du dessin, alors que Philippe Baylaucq se déclare fort intéressé par les recherches actuellement en cours à l'ONF sur le 3D, lui qui a d'ailleurs étudié en sculpture.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel