Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    29es édition des prix Génie du cinéma canadien - Deux films québécois dominent la course

    Ce qu'il faut pour vivre récolte huit nominations, Tout est parfait en reçoit sept

    11 février 2009 |Odile Tremblay | Cinéma
    Louise Marleau et Natar Ungalaaq dans Ce qu’il faut pour vivre, de Benoît Pilon.
    Photo: Louise Marleau et Natar Ungalaaq dans Ce qu’il faut pour vivre, de Benoît Pilon.
    C'est l'excellent film de Benoît Pilon Ce qu'il faut pour vivre, regard sur un Inuit déraciné, qui domine la course des 29es prix Génie canadiens, avec huit nominations. Le voici en lice dans des catégories prestigieuses, dont celles du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario pour Bernard Émond, du meilleur montage, du meilleur acteur principal pour Natar Ungalaaq, de la meilleure actrice de soutien pour Éveline Gélinas, etc. Il est suivi de près par un autre film québécois, le remarquable Tout est parfait d'Yves-Christian Fournier, avec sept nominations: meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario pour Guillaume Vigneault, meilleur acteur de soutien pour Normand D'Amour, meilleure actrice de soutien à Anie Pascale, etc.

    C'est Ottawa qui sera la ville hôtesse de la cérémonie des 29es prix Génie, le 4 avril au Musée canadien de l'aviation. La soirée sera diffusée sur les ondes de Global Television.

    Maman est chez le coiffeur de Léa Pool, La Bataille de Passchendaele, Fugitives Pieces de Jeremy Podeswa et Amal de Richie Mehta obtiennent six nominations chacun..

    On s'étonne toutefois de la très faible présence de C'est pas moi, je le jure de Philippe Falardeau, qui avait pourtant séduit les anglophones au Festival de Toronto, confiné dans la seule catégorie du meilleur montage. Le Piège américain de Charles Binamé, mal reçu ici, lui dame le pion, six fois en nomination, Le Banquet de Sébastien Rose, quatre fois, Borderline de Lyne Charlebois, trois fois, dont meilleure réalisation.

    Pas gagné d'avance

    Les oeuvres québécoises sont en général très bien représentées, sans que la partie soit gagnée d'avance pour elles.

    La Bataille de Passchendaele de Paul Gross, qui fit un four au Québec, avec ses scènes de combat et d'amour, plut beaucoup au Canada anglais, et pourrait être un candidat sérieux pour le meilleur film.

    Dans cette catégorie, outre Tout est parfait, Ce qu'il faut pour vivre et Passchendaele, on retrouve Normal de Carl Bessai et Amal de Richie Mehta, tous deux en nomination pour le titre de meilleur réalisateur, ce qui n'est pourtant pas le cas pour Paul Gross avec son Passchendaele.

    Emotional Arithmetic, doté d'une grosse distribution internationale, cumule les nominations d'interprétation. Dans les rôles principaux, Christopher Plummer s'y retrouve concurrent de Natar Ungalaaq pour Ce qu'il faut pour vivre, et Susan Sarandon affronte Isabelle Blais pour Borderline. Dans les catégories de soutien, Max Von Sydow concourt aux côtés entre autres de Benoît McGinnis pour Le Banquet. Fugitive Pieces de Jeremy Podewska est bien représenté aussi, dans les grosses sections techniques: images, direction artistique, etc,. également du côté de l'interprétation.

    Pour le titre du meilleur documentaire, trois bons candidats: Up the Yantze de Yong Chang, My Winnipeg de Guy Maddin et Infiniment Québec de Jean-Claude Labrecque. Next Floor de Denis Villeneuve, La Battue de Guy Édoin et Mon nom est Victor Gazon de Patrick Gaze sont en lice pour le meilleur court métrage dramatique. Deux productions de l'ONF concourent pour le meilleur court métrage d'animation: Druz Flux et Sleeping Betty.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel