Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Symposium trentenaire

    19 juin 2012 |Jérôme Delgado | Arts visuels
    L’équipe du Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul était à Montréal hier pour dévoiler le contenu de sa programmation de cet été, la 30e en l’occurrence. Pour l’occasion, et avec l’appui du slogan « 30 ans, ça se fête », l’organisme charlevoisien renouvellera son aire d’exposition grâce à une importante contribution financière de Québec.

    La ministre du Tourisme, Nicole Ménard, a annoncé en conférence de presse une aide financière de 75 000 $ qui permettront au Symposium de se doter d’infrastructures permanentes pour rendre le lieu plus performant et assurer le confort des visiteurs et des artistes. L’aréna municipal qui sert de gîte depuis les débuts n’est pas abandonné, mais il sera occupé autrement par des modules malléables, conçus par la firme Architecturama.


    Pour Jacques Tremblay, directeur de l’événement, le Symposium avait besoin de nouveaux outils pour « continuer à être ce qu’il a été, une grande entité culturelle, et continuer à faire rayonner l’art contemporain ». Le travail des architectes réglera, espère-t-il, le manque de convivialité qu’on leur reprochait.


    La 30e programmation a été laissée aux soins de l’artiste Serge Murphy. Celui-ci s’est inspiré d’une phrase de Rimbaud, « Je fixais des vertiges », pour procéder à sa sélection, ouverte sur les disciplines et rassembleuse des générations.


    Une moitié des 12 artistes choisis travaille le dépouillement, parmi lesquels le peintre Jean-François Lauda, de Montréal, ou le sculpteur marseillais Arnaud Vasseux. L’autre moitié fait dans l’excès, à l’instar de la peintre Tessa Mars, première représentante d’Haïti à la Biennale de Venise, en 2011. Dans ce groupe, on retrouvera aussi le Montréalais Marc-Antoine K. Phaneuf, expert dans l’art de l’accumulation d’objets de culture populaire.


    Le Symposium aura aussi son volet live, soit un spectacle de la vidéaste-musicienne Sylvie Laliberté et une performance de Marie Chouinard, qui présentera en première mondiale In Museum, une oeuvre de trois heures.


    Le Symposium de Baie-Saint-Paul se déroulera du 3 août au 2 septembre.


    ***
     

    Collaborateur













    Envoyer
    Fermer
    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.