Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Chroniques de morts annoncées

    L’exposition À la vie à la mort, ou voir la mort en face

    31 mai 2012 | Isabelle Paré | Arts visuels
    <div>
	Heiner Schmidtz, avant et après sa mort.</div>
    Photo : Walter Schels
    Heiner Schmidtz, avant et après sa mort.

    À la vie à la mort

    Espace B de la basilique Notre-Dame

    Du 18 mai au 9 octobre 2012

    Voir la mort en face. Ultime tabou s’il en est. À quoi ressemblerons-nous une fois morts ? Qui ne s’est pas posé déjà la question, qui ne s’est jamais imaginé étendu sur un lit funeste, ou en train de ronger les pissenlits par la racine, avant de vite balayer de son esprit ces images insupportables ? Taraudés par les mêmes questions, deux journalistes ont décidé de confronter l’ultime tabou dans À la vie à la mort, une exposition-reportage qui lève le voile sur la fin de vie de 24 personnes en phase terminale, immortalisées avant et après avoir rendu l’âme. Poignant.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel