Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Falardeau et Morin, deux étoiles dans le ciel des Percéides

    C’est avec le cinéma hors norme de Robert Morin (notre photo) et son dernier opus, Le problème d’infiltration, que Les Percéides prendront leur envol ce mercredi. La soirée d’ouverture du festival international de cinéma et d’art de Percé mettra aussi en vitrine des courts métrages inédits, dont le film Mutants, du cinéaste québécois Alexandre Dostie, récompensé au Festival international du film de Toronto (TIFF). Cette neuvième édition, très dense avec une centaine de films d’une trentaine de pays, mettra aussi à l’affiche Ava, de la réalisatrice française Léa Mysius, et Beach Rats, de la cinéaste américaine Eliza Hittman, salué chaudement à Sundance. Le cinéaste québécois Philippe Falardeau, qui sera porte-parole et invité d’honneur, présentera quant à lui son deuxième long métrage américain, Chuck, en plus de donner une classe de cinéma d’auteur pour le public du festival à la suite à la projection de son beau et célébré Monsieur Lazhar. L’événement cinématographique se poursuivra jusqu’au 27 août à la Vieille Usine de L’Anse-à-Beaufils ainsi qu’au Centre d’art de Percé.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.