Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    L’UE remporte le prix Princesse des Asturies

    Le Nobel du monde hispanique récompense son modèle unique d’intégration supranationale

    Le président du Conseil européen, Donald Tusk
    Photo: Dominique Faget Agence France-Presse Le président du Conseil européen, Donald Tusk

    L’Union européenne a remporté mercredi le prix Princesse des Asturies de la Concorde, considéré comme le Nobel du monde hispanique, pour son « modèle unique d’intégration supranationale ».

     

    « L’Union européenne a permis la plus longue période de paix de l’Europe moderne » et a diffusé dans le monde « des valeurs comme la liberté, les droits de l’homme et la solidarité », a souligné à Oviedo, capitale des Asturies dans le nord-ouest de l’Espagne, le président du jury Javier Fernandez.

     

    « C’est un honneur de recevoir le prix Princesse des Asturies de la Concorde. Une reconnaissance de 60 ans de paix, de démocratie et de prospérité de l’UE », a déclaré sur Twitter Donald Tusk, le président du Conseil européen.

     

    60 ans après Rome

     

    Le prix est décerné l’année du soixantième anniversaire du Traité de Rome, qui posa les bases de ce qui allait devenir l’Union européenne, et cinq ans après l’attribution du prix Nobel de la paix à l’Union.

     
    C’est un honneur de recevoir le prix [...] Une reconnaissance de 60 ans de paix, de démocratie et de prospérité de l’UE.
    Donald Tusk, président du Conseil européen

    « Aujourd’hui, alors que l’UE traverse des moments de confusion, il est bon que nous reconnaissions ce qu’elle a fait pour reprendre des forces et apporter des réponses à l’avenir », a affirmé le ministre espagnol de la Culture, Iñigo Méndez de Vigo.

     

    L’Union européenne est aujourd’hui plongée dans une crise multiple entre multiplication des attentats, crise économique, difficultés pour accueillir les réfugiés et sortie du Royaume-Uni, dans un contexte de montée de l’euroscepticisme.

     

    La péninsule ibérique, Européenne convaincue

     

    L’Espagne reste en revanche l’un des pays les plus europhiles de l’Union, soutenant la monnaie unique ou le populaire programme d’échange universitaire Erasmus, dont elle est la destination la plus prisée des étudiants.

     

    Vingt-huit candidatures provenant de seize pays avaient été présentées dans cette catégorie des prix Princesse des Asturies, les plus prestigieux du monde hispanique.

     

    Les lauréats de ces prix, qui récompensent des personnalités ou des institutions s’étant distinguées dans des domaines aussi divers que la recherche scientifique, les lettres ou le sport, sont récompensés par 50 000 euros et une sculpture de Joan Miró.

     

    Le roi Felipe VI et la reine Letizia remettront en octobre les prix lors d’une cérémonie à Oviedo, siège de la Fondation Princesse des Asturies, qui doit son nom à l’héritière du trône, la princesse Leonor.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.