Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Patrimoine

    La maison Brossard sera protégée par la Ville

    La maison ancestrale a été construite à la fin du XVIIIe siècle.
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La maison ancestrale a été construite à la fin du XVIIIe siècle.

    La Ville de Brossard entend protéger la maison Brossard et n’écarte pas la possibilité d’en faire l’acquisition. La maison ancestrale construite à la fin du XVIIIe siècle pourrait accueillir un musée, suggère même le maire Paul Leduc.

     

    « On n’exclut aucune possibilité », a indiqué le maire Leduc au Devoir mardi. « On examine sérieusement comment on peut s’organiser pour non seulement protéger la maison, mais aussi l’aménager. »

     

    Le 14 mars dernier, le conseil municipal a posé un premier geste en déposant un avis de motion interdisant la démolition de l’immeuble de pierre des champs ainsi que ses dépendances. La maison ne faisait l’objet d’aucune menace de démolition imminente, a souligné le maire Leduc, mais une analyse réalisée au cours des derniers mois a permis de confirmer sa « valeur exceptionnelle » en raison notamment de son intérêt historique et de son authenticité architecturale.

     

    « L’important, c’était de poser un geste pour qu’elle ne disparaisse pas, a expliqué le maire. Les projets ne sont pas encore précisés. Ça pourrait être un musée avec un parc. Il n’y a rien de défini encore. »

     

    Demande de classement

     

    La Ville pourrait même l’acheter, soutient le maire. Un mandat a été donné aux fonctionnaires afin qu’ils examinent différents scénarios et fassent des propositions à l’administration. La Ville a aussi entrepris des négociations avec le ministre de la Culture, Luc Fortin, pour que l’immeuble fasse l’objet d’un classement. « On veut vraiment que cette maison soit classée et au service de la population avec une vocation particulière », dit le maire Leduc.

     

    Située au 4240, chemin des Prairies et construite entre 1784 et 1800, la maison Brossard figure parmi les plus anciennes du territoire de Brossard. Cinq générations de Brossard y ont vécu, parmi lesquelles les ancêtres du fondateur de Brossard, Georges-Henri Brossard.

     

    Inhabitée depuis 1998

     

    Jean-Paul Brossard est le dernier de la lignée à avoir habité la maison, mais il a quitté les lieux lors de la crise du verglas en 1998. À son décès, en 2002, son cousin Robert Brossard a hérité de la propriété, mais comme il réside aux États-Unis, la maison est inoccupée depuis près de 20 ans.

     

    Deux autres demeures anciennes subsistent dans le secteur, mais à la différence de la maison Brossard, la maison Sénécal et la maison Banlie sont déjà classées en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

     

    Membre du Comité pour la sauvegarde de la maison Brossard, Yolande Sainte-Marie est ravie du geste posé par les élus du conseil municipal pour protéger le bâtiment et le terrain qui l’entoure. « C’est formidable, ce qu’ils ont fait », s’est-elle exclamée au bout du fil. Elle a d’ailleurs félicité les élus d’avoir su reconnaître la valeur patrimoniale de ce « témoin exceptionnel de l’évolution et du développement de la municipalité ».













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.