Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    L'éditeur Gaëtan Lévesque est décédé

    Gaëtan Lévesque avait été diagnostiqué d’un cancer en août 2015.
    Photo: Source Gaétan Lévesque Gaëtan Lévesque avait été diagnostiqué d’un cancer en août 2015.

    Le milieu québécois de l’édition est en deuil de l’une de ses figures importantes : Gaëtan Lévesque, le cofondateur de XYZ éditeur, est décédé samedi des suites d’une maladie.

     

    M. Lévesque avait été diagnostiqué d’un cancer en août 2015, une trentaine d’années après avoir fondé les Éditions XYZ, avec Maurice Soudeyns.

     

    Sous la direction d’André Vanasse, qui s’associe à Gaëtan Lévesque en 1990, l’éditeur publie des écrivains tels Lise Tremblay, Louis Hamelin et Christian Mistral. La maison se targue d’avoir pu traduire pour le Québec L’histoire de Pi de Yann Martel. Plusieurs des ouvrages publiés ont remporté les prestigieux Prix du Gouverneur général du Canada et le Prix France-Québec, entre autres.

     

    « Homme discret qui préfère s’effacer au profit de ses écrivains, Gaëtan Lévesque est avant tout un éditeur littéraire et non un commerçant », souligne un communiqué diffusé dimanche soir par Lévesque Éditeur, une seconde maison d’édition qu’il avait fondée en 2009, peu après le rachat de XYZ éditeur par Hurtubise HMH.

     

    « Farouche défenseur de la littérature québécoise, Gaëtan Lévesque s’est impliqué pendant de longues années dans la rédaction du magazine Lettres québécoises », rappelle-t-on.

     

    Une panoplie d’organismes du secteur de l’édition, notamment l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), dont il occupa la présidence, ont également pu compter sur sa passion et son expertise.

     

    « Par son travail d’éditeur et comme ancien président de l’ANEL, Gaëtan Lévesque a contribué au rayonnement d’auteurs québécois, de l’édition et du livre. Mes pensées vont à sa famille et à ses amis, tandis que je salue ses quatre décennies au service de la littérature », a commenté dimanche soir le ministre de la Culture, Luc Fortin.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.