Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Spectacle

    Guy A Lepage reçoit pour les 375 ans de Montréal

    Guy A Lepage animera le spectacle du 375e de Montréal, le 17 mai prochain, au Centre Bell.
    Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Guy A Lepage animera le spectacle du 375e de Montréal, le 17 mai prochain, au Centre Bell.

    Guy A Lepage est né à Montréal. Il a grandi dans Hochelaga-Maisonneuve, mais a aussi habité à Saint-Léonard, où il a joué au basket-ball avec, ou contre, des jeunes arrivés des différentes vagues d’immigration, haïtienne ou vietnamienne.

     

    Pour lui, le spectacle anniversaire du 375e de Montréal, qu’il animera le 17 mai — date de la fondation de la ville, en 1642 — au Centre Bell, devait forcément être multiethnique et bilingue. Guy A Lepage a donc annoncé mercredi la tenue de ce grand spectacle intitulé Bonne fête Montréal, où on y retrouvera Diane Dufresne et Rufus et Martha Wainwright, Gad Elmaleh et Dead Obies, Robert Charlebois et Kim Richardson, Boogat et Ariane Moffatt, Laurent Paquin, et plusieurs autres.

     

    La mise en scène sera de Serge Denoncourt. Ce dernier a d’ailleurs insisté, mercredi, sur l’aspect festif de l’affaire. Il dit avoir l’intention de favoriser les échanges entre les artistes, ne se contentant pas d’une simple succession de numéros.

     

    Et c’est nul autre que le chef Yannick Nézet-Séguin qui dirigera le house band du spectacle, soit l’Orchestre métropolitain.

     

    En rencontre de presse, Guy A Lepage et Serge Denoncourt ont dit avoir été ravis de l’enthousiasme soulevé auprès des artistes approchés pour participer à ce spectacle. On ne connaît pas encore les noms de l’ensemble des participants, mais les numéros d’humour et les chansons devront porter sur Montréal.

     

    Lepage et Denoncourt ont par ailleurs remarqué que plusieurs chansons sur Montréal sont nostalgiques. Il s’agira donc, entre autres, de remettre le tout au goût du jour. Ils cherchent aussi à montrer ce que possède Montréal et que n’ont pas des villes comme Paris ou New York.

     

    « Montréal est une ville cool, dit Guy A Lepage. C’est ce que les gens disent lorsqu’on voyage à l’étranger », ajoute-t-il, précisant que Montréal a, malgré sa taille moyenne, trois festivals d’envergure internationale, le Festival de jazz, le Festival Juste pour rire et les FrancoFolies.

     

    Les deux hommes souhaitent faire du spectacle un événement historique, comparable à celui de la fête de la Saint-Jean célébrée jadis sur le mont Royal. À la différence que les spectateurs devront payer leur place au Centre Bell.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.