Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Le spectacle sera (encore) jeune

    Les rigolos de la radio en scène avec un bilan de l’année à venir

    Au lieu de présenter une revue de l’année terminée, le quatuor va proposer une sorte de bulletin de nouvelles en prospective de l’année qui commence.
    Photo: Jocelyn Michel Au lieu de présenter une revue de l’année terminée, le quatuor va proposer une sorte de bulletin de nouvelles en prospective de l’année qui commence.

    La bande de l’émission La soirée est (encore) jeune (ICI Radio-Canada Première) prépare un produit dérivé pour la scène. Le spectacle Prédictions 2017, une production du Groupe Juste pour rire, sera offert à compter de la mi-janvier, à Montréal, pour huit soirs seulement.

     

    Le concept est tout simple : au lieu de présenter une revue de l’année terminée comme dans un Bye Bye à la télévision ou 2016 revue et corrigée au Théâtre du Rideau vert, le show des rigolos de la radio va proposer une sorte de bulletin de nouvelles en prospective de l’année qui commence. D’où le titre futurologique (ou météorologique, comme l’on voudra).

     

    « Juste pour rire me gossait depuis longtemps avec l’idée de faire de la scène, explique au Devoir Jean-Philippe Wauthier. Les autres ont embarqué parce qu’on s’entend bien et qu’on veut continuer à s’amuser. »

     

    Les autres, ce sont évidemment Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet, piliers de La soirée est (encore) jeune autour de l’animateur Wauthier. Le comédien-chroniqueur Fabien Cloutier se joindra à eux. La joyeuse bande des quatre sera dirigée sur scène par Serge Denoncourt.

     

    « Fabien Coutier a été intégré parce qu’il nous ressemble dans son approche de l’humour et du commentaire, explique encore M. Wauthier. Il a accepté tout de suite. Juste pour rire travaille avec Serge depuis longtemps et c’était tout naturel qu’il nous dirige. Les gars et moi ne pouvions pas imaginer quelqu’un d’autre que lui pour cette mise en scène. »

     

    Wauthier et Denoncourt bossent déjà ensemble à l’émission Les dieux de la danse d’ICI RC Télé. C’est même l’animateur qui a eu l’idée d’embaucher le metteur en scène comme juge du télécrochet avec vedettes. « Je lui ai un peu tordu le bras. Je pense qu’il ne le regrette pas : maintenant, on le voit plus que jamais. »

     

    Le concept de la nouvelle production s’inspire un peu d’un numéro de Serge Grenier (1939-2012) présenté dans un gala du Festival Juste pour rire naissant, en 1982. L’ancien membre du groupe mythique Les Cyniques proposait exactement cela, un bulletin de nouvelles du futur proche.

     

    « Tout n’est pas encore fignolé dans notre spectacle, confie M. Wauthier. Nous voulons faire différent de la radio et en même temps conserver notre touche en transformant La soirée en salle des nouvelles. On a 1 heure 25 ou 1 heure 30 sur scène. C’est très peu de temps. »

     

    Le quatuor a tenté une première sortie sur scène en juin dans le cadre d’un gala animé par Mike Ward au festival Comédia de Québec. Le Journal de Québec avait parlé d’un « flop total » en ajoutant : « On peut dire qu’hier, ils en ont mangé une : le public les a hués sans gêne. » Le collègue critique y allait de cette mauvaise prédiction : « On est prêt à parier que [les quatre hommes de la radio] ne lanceront pas leur spectacle d’humour de sitôt. »

     

    « Disons que le monde de Québec est un peu chauvin », commente M. Wauthier après avoir lui-même rappelé l’incident humoristique. Il faut aussi dire que la bande a une relation tendue avec Québec depuis qu’un d’entre eux a traité ses habitants de « mongols »…

     

    Pour l’instant, il n’y a pas de sortie prévue de Prédictions dans la capitale nationale. Les représentations prévues se feront toutes à Montréal. Les horaires des différents participants (surtout celui de Jean-Philippe Wauthier, en fait) sont trop chargés pour en ajouter davantage.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.