Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Médiathèque Gaëtan Dostie

    L’impasse persiste après une première rencontre

    4 octobre 2016 | Philippe Orfali - Avec Caroline Montpetit | Actualités culturelles
    Gaëtan Dostie a collectionné tout au long de sa vie des documents littéraires uniques réunis au sein de la Médiathèque, qui a été contrainte de fermer au public.
    Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Gaëtan Dostie a collectionné tout au long de sa vie des documents littéraires uniques réunis au sein de la Médiathèque, qui a été contrainte de fermer au public.

    La première rencontre tenue entre la Médiathèque littéraire Gaëtan Dostie et des représentants du ministère de la Culture n’a pas permis, lundi, de sortir de l’impasse dans laquelle se trouve ce musée de la littérature québécoise depuis la fin de l’été.

     

    Menacée d’expulsion par la Commission scolaire de Montréal (CSDM), en raison d’importants travaux, la médiathèque a fermé pour de bon au public les portes du 1214, rue de la Montagne, vendredi. L’organisme culturel devra quitter les lieux d’ici au 31 mars prochain et cherche tant bien que mal un nouveau local pour héberger sa collection qui compte près de 50 000 oeuvres en tous genres.

     

    La rencontre annoncée entre M. Dostie et le cabinet du ministre de la Culture Luc Fortin n’aura finalement duré qu’une heure. Le ministre Fortin a offert de fournir la somme de 10 000 $, à même son fonds discrétionnaire, afin d’aider au déménagement de la médiathèque.

     

    « Cependant, ils n’ont pas été en mesure de nous offrir des locaux pour notre relocalisation, vu que le ministère de la Culture ne dispose pas de parc immobilier », a résumé un porte-parole du collectif La Passe, qui loge à la médiathèque.

     

    On a également encouragé la Médiathèque, qui ne jouit d’aucune subvention gouvernementale, à faire appel aux conseils des arts du Québec et de Montréal.

     

    La CSDM envisagerait pour sa part d’organiser une exposition itinérante dans les écoles avec la collection de Gaëtan Dostie, et aurait nommé un archiviste dans le dossier.

     

    « À long terme, la Médiathèque doit demeurer accessible au public dans un environnement qui la met en valeur », explique pour sa part Danièle Simpson, présidente de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), qui avait un représentant présent à la rencontre. « S’il n’est pas possible de dénicher rapidement une nouvelle adresse pour la Médiathèque, il faut à tout le moins entreposer sa collection dans un endroit sûr. »

     

    À la demande du ministre, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est prêt à lancer un diagnostic de la collection de la médiathèque, une première étape nécessaire pour déterminer le type et le degré d’intervention possible, a par ailleurs indiqué une porte-parole.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.