Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Médiathèque Gaëtan Dostie

    Luc Ferrandez met en doute la bonne foi de la CSDM

     Le processus d’expulsion et de relocalisation de la collection de la Médiathèque littéraire Gaëtan-Dostie se poursuit, au grand dam de la petite organisation.
    Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Le processus d’expulsion et de relocalisation de la collection de la Médiathèque littéraire Gaëtan-Dostie se poursuit, au grand dam de la petite organisation.

    Le chef de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Montréal, Luc Ferrandez, a mis en doute lundi la bonne foi de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), qui cherche à expulser la Médiathèque Gaëtan Dostie d’un édifice patrimonial du 1214, rue de la Montagne sous prétexte que des moisissures s’y trouvent.

     

    Le maire du Plateau voit, pour le 1214, rue de la Montagne, un « risque majeur de démolition du patrimoine pour la construction d’une tour à condos », écrit-il sur Facebook.
     


    « C’est tellement gros qu’on a l’impression de faire face au cours 101 de la promotion immobilière véreuse à Montréal. Je ne dis pas que c’est le cas, mais la CSDM doit se dépêcher de dissiper le doute en disant clairement si les moisissures sont suffisantes pour faire fermer l’immeuble [et] si elle a l’intention de réparer ou de vendre si jamais les moisissures sont avérées. »

     

    Le chef de Projet Montréal déplore le manque de transparence de l’institution, qui refuse de rendre publics les rapports d’évaluation de la présence de champignons. Sans ces renseignements, on peut « légitimement penser qu’on exagère le problème pour se débarrasser d’une institution puis d’un immeuble », croit-il.

     

    Lundi, Le Devoir révélait que la CSDM n’a effectué aucune analyse chimique pour appuyer ses dires, seulement une évaluation visuelle.

     

    L’expulsion des locataires avait, dans un premier temps, été justifiée par la nécessité de récupérer le bâtiment à des fins scolaires, mais les plans ont changé fin août, et la CSDM ne compte plus convertir les locaux en école. Le processus d’expulsion et de relocalisation de la collection de la Médiathèque littéraire Gaëtan-Dostie se poursuit néanmoins, au grand dam de la petite organisation, locataire depuis de nombreuses années d’une partie de cet édifice. La CSDM maintient qu’elle a demandé à la Médiathèque de quitter les lieux pour des raisons de sécurité et des motifs légaux, car elle a, à titre de propriétaire, l’obligation d’offrir un espace sain aux occupants de ses édifices.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.