Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous
    Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal

    Des crimes, de la neige et des contes

    21 novembre 2015 | Jérôme Delgado - Collaborateur | Actualités culturelles
    Toutes les fins de semaine de décembre, les enfants pourront venir écouter le conte «Qui est le vrai père Noël?», une histoire qui propose de choisir entre Befana, saint Nicolas, sainte Lucie et le père Noël.
    Photo: Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal Toutes les fins de semaine de décembre, les enfants pourront venir écouter le conte «Qui est le vrai père Noël?», une histoire qui propose de choisir entre Befana, saint Nicolas, sainte Lucie et le père Noël.
    Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

    Des enquêtes, de la neige (c’est l’hiver ou non ?) et, bien sûr, des pères Noël (oui, oui, au pluriel), pendant le temps des fêtes, il sera possible de faire tout ça sous un même toit, celui de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal.

     

    La grande nouveauté proposée par le musée du Vieux-Montréal mêlera, déjà à elle seule, bien des univers. Archéologie, littérature et enquête seront en effet au coeur de l’exposition Sur les traces d’Agatha Christie, qui sera inaugurée dans les premiers jours de décembre. Exclusivité de Pointe-à-Callière, cette expo, qui s’inscrit néanmoins comme un des événements internationaux qui souligneront le 125e anniversaire de naissance de la reine du crime, rassemblera des objets liés à la vie de la romancière, tels que sa machine à écrire, une Remington 1937.

     

    Les visiteurs de 5 à 12 ans auront à suivre un parcours à la hauteur de leur curiosité. Fascicule en main, ils seront invités à trouver, parmi les artefacts exposés, certains d’entre eux. Les enquêteurs d’un jour seront ainsi à la fois archéologues et Hercule Poirot, ce qui est un peu beaucoup tout Agatha Christie. Mariée à un explorateur de civilisations anciennes, la dame a en effet voyagé et été témoin de découvertes archéologiques en terres mésopotamiennes, aujourd’hui l’Irak et la Syrie. Agatha Christie n’est-elle pas l’auteure d’une autobiographie intitulée La romancière et l’archéologue ?

     

    Pour dénicher les petits présents que l’on n’ose jamais s’offrir, la boutique du musée sera tout indiquée. Surtout pour les fans de l’écrivaine britannique : y seront notamment proposés le thé Agatha Christie, un service de thé et, bien sûr, des livres, autant ceux d’Agatha Christie que ceux sur elle.

     

    Ceux qui ont déjà fréquenté Pointe-à-Callière autour du 25 décembre savent que se terrent dans les sous-sols en pierre de l’établissement les êtres les plus chéris. Le parcours en contes Qui est le vrai père Noël ? est repris pour une énième édition, toutes les fins de semaine de décembre. Il ne faut pas se plaindre : il y aura toujours des nouvelles petites têtes qui devront choisir entre Befana, saint Nicolas, sainte Lucie et le père Noël. Bien sûr, les quatre personnages, issus de quatre traditions différentes, seront présents, en chair, en os et en bedons bien rassurants.

     

    Notez qu’il y a des parcours en français et d’autres en anglais. L’activité est incluse dans le tarif d’entrée au musée, mais les places sont limitées. Il faut prévoir 45 minutes pour l’ensemble du parcours.

     

    L’hiver ne commence officiellement que le 21 décembre, mais les premiers flocons tombent bien avant. Il ne faut pas se plaindre (bis) : un hiver blanc, c’est ce qu’on souhaite, non ? Hors de la norme, le musée Pointe-à-Callière, lui, propose de la neige depuis… des mois. Inaugurée en février, l’exposition Neige terminera son parcours en janvier. Le temps des fêtes sera donc la dernière occasion de venir célébrer, ou exorciser, notre amour-haine avec la pluie blanche.

     

    Les 250 artefacts et documents d’archives ont été répartis selon quatre grandes thématiques, allant de l’adaptation à la passion, en passant par l’innovation et l’inspiration. D’hier et d’aujourd’hui, les objets en vedette incluent des bottes en peau de phoque et de caribou, des lunettes en ivoire de morse, des habits de ski au look techno et des ceintures fléchées de l’époque des premiers colons.

    Toutes les fins de semaine de décembre, les enfants pourront venir écouter le conte «Qui est le vrai père Noël?», une histoire qui propose de choisir entre Befana, saint Nicolas, sainte Lucie et le père Noël. Le musée propose déjà depuis quelques mois de passer à l’hiver. L’exposition «Neige» présente des artefacts illustrant l’adaptation, l’innovation, l’inspiration et la passion qu’a pu inspirer la poudreuse. Les visiteurs de l’exposition consacrée à Agatha Christie pourront s’acheter un thé à l’effigie de leur écrivaine préférée.












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.