Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Décès du critique littéraire Réginald Martel

    Réginald Martel commence sa carrière médiatique comme présentateur et animateur à Radio-Canada.
    Photo: Guy Dubois / Radio-Canada Réginald Martel commence sa carrière médiatique comme présentateur et animateur à Radio-Canada.

    Le critique littéraire Réginald Martel, qui a oeuvré longtemps au quotidien La Presse, est décédé lundi 30 mars. Controversé dans son art tranchant — certains le qualifieraient de « fouettard » —, M. Martel aura certainement marqué de sa plume et de ses jugements le discours littéraire du Québec.

     

    Il commence sa carrière médiatique comme présentateur et animateur à Radio-Canada (Partage du jour, Présent, Signes des temps, etc.). S’il sera reconnu surtout en tant que critique et chroniqueur littéraire, c’est comme journaliste politique qu’il débute à La Presse en 1965. Il y restera jusqu’en 1999, mais sa collaboration avec le quotidien perdurera jusqu’en 2009.

     

    En 1972, il est candidat pour le Parti Rhinocéros dans Outremont — l’année où se présentent aussi Gaston Miron, Louisette Dussault, Raôul Duguay et Jacques Ferron.

     

    Médaillé de l’Académie canadienne-française en 1991, puis membre en 1998 — alors qu’elle est devenue, signe des temps, l’Académie des lettres du Québec —, il souligne, lors de son discours de réception, à l’assemblée d’écrivains présents : « Mes mots n’existeraient pas sans les mots des écrivains dont vous êtes. Je me reconnais en eux comme je me reconnais en vous et je tiens pour une grâce de trouver souvent, sans même avoir su les chercher, les questions ou les réponses que le temps présent impose à l’intelligence du monde qui m’entoure et parfois m’étouffe. »

     

    Il avait de son côté signé un recueil d’articles, Le premier lecteur : chroniques du roman québécois 1968-1994 (Leméac, 1994).

     

    Né à Amos en 1936, il est le frère d’Émile Martel et donc l’oncle de Yann Martel.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.