Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Plus d’argent pour la création, l’innovation et la relève montréalaise

    L’Entente de partenariat renouvelée bonifie entre autres les investissements auprès des artistes autochtones et des minorités visibles

    Le ministre Maka Kotto est chaleureusement salué par le président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec, Stéphan La Roche, jeudi à Montréal.
    Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Le ministre Maka Kotto est chaleureusement salué par le président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec, Stéphan La Roche, jeudi à Montréal.

    Les artistes qui sortent du cadre peuvent se réjouir. Un chapelet de ministères et d’organismes culturels, dont le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le Conseil des arts de Montréal (CAM), a dévoilé jeudi le renouvellement d’une Entente de partenariat dans laquelle ils se sont engagés à donner près de 2,6 millions de dollars sur trois ans pour soutenir la création, l’innovation et la relève artistique dans la région de Montréal. Le nouveau montant constitue une augmentation de 60 % par rapport à la dernière entente.

     

    En plus du CALQ et du CAM, qui donneront respectivement 43,9 % et 34,8 % du montant total, le partenariat inclut la Conférence régionale des élus de Montréal, le Forum jeunesse de la métropole et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC), qui se partagent le reste des investissements répartis jusqu’en 2016.

     

    L’annonce faite dans l’antre de l’ancienne Bibliothèque centrale de Montréal, sous le nom de grands auteurs gravés sur les corniches, s’est déroulée en la présence de deux ministres péquistes, celui de la Culture et des Communications, Maka Kotto, ainsi que celle du MICC, Diane De Courcy. « Je voulais remercier particulièrement les artistes de la diversité qui sont ici, et qui ont exercé un lobby extrêmement gentil, mais terriblement efficace et persistant pour que cette question de la diversité soit prise en compte », a lancé cette dernière.

     

    Effectivement, près de la moitié des 2,6 millions (1 175 000 $) sera dédiée au développement des artistes issus des communautés autochtones et des communautés culturelles. Le CALQ, qui a pratiquement doublé l’enveloppe destinée à l’ensemble de l’Entente par rapport à 2011-2013, renouvelle entre autres le programme Vivacité Montréal, et fait passer le montant des bourses disponibles de 9000 $ à 15 000 $. Et en plus des artistes eux-mêmes, les organismes artistiques professionnels autochtones seront aussi maintenant admissibles, et se partageront un montant de 150 000 $.

     

    Pour les trois prochaines années, l’Entente de partenariat permettra aussi l’injection de 838 000 $ pour « outiller la relève artistique » de Montréal, et de 570 000 $ pour encourager « la création, l’innovation et le rayonnement ». Selon Maka Kotto, les réalisations qui découleront de l’Entente « permettront un souffle nouveau à cette créativité et à cet esprit d’innovation qui sont plus que jamais nécessaires pour faire face aux défis de la société du XXIe siècle ».













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.