Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Un ambassadeur pour le Grand Orgue Pierre Béique

    Jean-Willy Kunz devient le premier organiste en résidence de l’Orchestre symphonique de Montréal

    Kent Nagano, directeur musical de l’OSM a présenté l’organiste en résidence, Jean-Willy Kunz (à l’arrière), sous l’œil de Lucien Bouchard, président du conseil d’administration de l’orchestre.
    Photo: François Pesant Le Devoir Kent Nagano, directeur musical de l’OSM a présenté l’organiste en résidence, Jean-Willy Kunz (à l’arrière), sous l’œil de Lucien Bouchard, président du conseil d’administration de l’orchestre.
    L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) a choisi le jeune Jean-Willy Kunz pour veiller aux destinées de son futur Grand Orgue Pierre Béique. Nommé organiste en résidence, le diplômé du Conservatoire de Grenoble, formé en orgue, clavecin, harmonie et contrepoint auprès de Mireille Lagacé au Conservatoire de musique de Montréal, sera épaulé par un pilier dans le domaine, le titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris, Olivier Latry, « sans doute le plus grand ambassadeur au monde en la matière », a rappelé lundi le directeur musical de l’orchestre, Kent Nagano.

    Le chef Nagano fonde de grands espoirs sur cet instrument dessiné expressément pour l’OSM par la maison Casavant. « Bien qu’ancré dans la tradition, l’orgue me paraît être un instrument parfait pour le XXIe siècle », a dit Kent Nagano. « Quand je vois ma fille branchée sur son iPod, quand je pense à toutes ces technologies qu’on a développées pour repousser les expériences sonores, je ne peux m’empêcher de penser que, par sa seule puissance, l’orgue a encore 1000 fois plus d’effets, de richesses et de textures. »


    En nommant Olivier Latry organiste émérite de l’OSM, Kent Nagano a dit vouloir ouvrir l’instrument « à d’autres possibles » en mettant l’accent sur sa modernité et sa polyvalence. Sur le ton de la confidence, Olivier Latry a salué en retour la « vision d’ouverture du maestro et des gens de l’OSM », attitude impensable en France où l’élève d’Olivier Messiaen dit avoir à se battre constamment pour son instrument.


    Olivier Latry dit prendre beaucoup de plaisir à dessiner la personnalité du grand orgue encore en phase de montage. « Cet orgue est déjà beau à voir, il sera aussi, je l’espère, très beau à entendre. Nous travaillons très fort à faire parler chaque tuyau, à leur donner une âme, une personnalité. C’est un ajustement de tous les instants, à la fois passionnant et dangereux. »


    L’organiste de réputation internationale pourra compter sur l’appui de la jeune recrue Jean-Willy Kunz qui entrera officiellement en poste en novembre prochain. Kunz hérite quant à lui d’un mandat de deux ans au cours duquel il assurera le développement et la mise en valeur de l’orgue de 109 registres, 83 jeux, 116 rangs et 6489 tuyaux. « Mon grand défi sera de constituer un public fidèle pour les concerts d’orgue, un public qui n’existe pas encore ici », a résumé le jeune musicien, choisi la veille lors d’auditions finales qui auront rameuté une foule de 500 curieux à l’Église Saint-Jean-Baptiste et à la Maison symphonique de Montréal.


    Voilà qui est de bon augure pour la suite des choses, a souligné Kent Nagano. « On a tendance, moi compris, à croire que l’orgue est un simple instrument d’église, un instrument du passé. Mais son évolution, spécialement dans les trente ou quarante dernières années, a montré un dynamisme qui a conduit à une véritable explosion. Je crois qu’une nouvelle vague se prépare. Avec cette acquisition, l’OSM se positionne donc à l’avant-garde. »


    Dessiné, conçu et construit au coût de cinq millions grâce à un don de Jacqueline Desmarais, le Grand Orgue Pierre Béique sera en montage jusqu’en juin. Suivront ensuite des phases d’harmonisation et de rodage qui s’étireront sur plusieurs mois. L’inauguration officielle est prévue pour le 28 mai 2014.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.