Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le dôme et la dame

    Marie-Claude Poulin dans Intérieur de kondition plurielle, le premier spectacle présenté sous le dôme de la SAT. <br />
    Photo: SAT Marie-Claude Poulin dans Intérieur de kondition plurielle, le premier spectacle présenté sous le dôme de la SAT.
    Il en va des lieux comme des gens. Certains, plus inspirants que d'autres, regardent au loin, visent les hauteurs. Quand des horizons bloqués sous un ciel bas et lourd à la Baudelaire nous jettent à terre, suffit parfois d'entrer dans un temple, de quelque confession qu'il soit, pour y reprendre ses esprits. L'altitude du plafond, l'harmonie des formes et des couleurs possèdent des vertus curatives, faut croire. Sous la coupole aux splendides médaillons peints de la belle cathédrale Marie-Reine-du-Monde de Montréal, on sent de ces appels d'air... Mais ça se joue aussi hors du champ religieux. S'érigent désormais des temples sans dieu, mais non sans art, capables de vous propulser en orbite à leur tour.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel