Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Détente - Et les Fêtes sont à l'eau!

    26 novembre 2011 |Anne-Laure Jeanson | Actualités culturelles
    Qui a dit que, un jour au Québec, le temps des Fêtes se serait fait chaud? Pourtant, plus d'un et plus d'une profitent de ces jours de relâche pour offrir et s'offrir un moment rare: des instants de détente. Bienvenue dans le monde des spas.

    Massage aux sons de la harpe, bains nordiques, cérémonie maya, clinique ayurvédique ou rituel abénaquis: rien n'est trop exotique pour accéder à une sensation de bien-être. Pour attirer et fidéliser leur clientèle, les spas rivalisent d'originalité et, chaque année, développent de nouveaux produits.

    Le premier circuit d'eau à l'intérieur a ouvert ses portes il y a trois ans dans le Vieux-Montréal. «Ce fut tout un défi parce que, au Québec, les gens ont l'expérience des bains à l'extérieur», déclare la coordonnatrice marketing du Scandinave-Les Bains Vieux-Montréal, Émilie Mazet.

    Situé dans la bâtisse d'une ancienne manufacture qui avait brûlé dans les années 1960, le spa a gardé des éléments d'origine, comme les murs de pierre, sur lesquels on peut observer des traces de clous et les piliers de béton. D'une belle facture, les matériaux minéraux (céramique, ardoise) se mêlent à la chaleur du bois d'ipé du Brésil qui recouvre tous les plafonds.

    Sa clientèle est jeune et branchée. L'expérience des bains d'une durée de deux à trois heures est parfaite pour faire une pause dans la vie trépidante de Montréal. À moins qu'on aime le bruit de chutes d'eau, l'espace est relativement bruyant. Sauf dans la salle zéro stress, qui ressemble à un cocon dans lequel on oublie tout.

    En plus d'un grand bain bouillonnant, on peut tester le bain turc et le sauna à l'odeur de pin. À chaque cycle chaud-froid-repos, il peut être bon d'augmenter la chaleur. On peut donc commencer par le jacuzzi à 39°C, puis le hammam à 42°C et le sauna entre 80°C et 90°C.

    D'une superficie totale de 12 000 pieds carrés, le Scandinave-Les Bains Vieux-Montréal peut accueillir jusqu'à 60 personnes dans ses installations et salles de massage.

    Sur l'eau

    Non loin de là, un spa sur un bateau a ouvert ses portes il y a un an. Le Bota Bota a redonné vie à un ancien traversier datant de 1951. Les transformations ont été pensées par l'équipe Sid Lee Architecture. Ses architectes, Jean Pellan et Martin Leblanc, ont aussi dessiné le Spa Balnéa. Le navire, long de 55 mètres, est amarré dans la portion est du parc des Écluses.

    Le 9 décembre, il fêtera son premier anniversaire et sa réouverture après quelques travaux mineurs. La chanteuse Élisapie Isaac donnera un concert pour l'occasion. Du 4 au 8 décembre, le spa ouvrira ses portes. «Il y a beaucoup de personnes qui n'ont pas encore eu la possibilité de venir, même si nous sommes accessibles en transport en commun», indique la directrice du marketing, Brigitte McNeil.

    Le spa peut accueillir 250 passagers en même temps. «C'est surprenant comme le bateau est vaste. Au milieu des grands navires et des silos, on ne dirait pas ça», remarque Mme McNeil. Sa superficie totale est de 26 700 pieds carrés, dont 16 000 pieds carrés à l'extérieur. Les vues sur le centre-ville, le Vieux-Port, Habitat 67 et le silo nº5 sont imprenables. Sa cuisine est élaborée par Éric Gonzalez, chef étoilé Michelin.

    Le bateau est avant-gardiste en matière d'énergie. Sa situation sur le fleuve lui permet d'utiliser des thermopompes géothermiques qui récupèrent la chaleur de l'eau du Saint-Laurent pour chauffer ses bassins, ses espaces intérieurs, en plus de les climatiser en été. Ensuite, le spa est doté d'un système de traitement bactériologique par rayonnement ultraviolet. «On n'utilise presque pas de chlore», précise Mme McNeil.

    Déjà plusieurs fois primé, le Bota Bota est finaliste aux Grands Prix du tourisme canadien dans les catégories «Nouvelle entreprise de l'année» et «Entreprise de l'année».

    Au bord d'un lac

    Pour se rendre au Spa Balnéa, une escapade en dehors de Montréal s'impose. Situé à une heure et demie de Montréal, à Bromont, en Estrie, il a été conçu il y a six ans dans une réserve naturelle de 400 acres, comprenant le lac Gale.

    Le Balnéa, qui appartient à la même famille que le Bota Bota, occupe 80 acres de terrain; les 320 acres restants sont destinés à des fins de conservation. Tout autour du lac, 22 km de sentiers serpentent la colline. «Notre forfait Bootcamp comprend un entraînement d'une heure dans les bois avec un entraîneur certifié, en plus d'un massage et d'un repas. En hiver, on chausse les raquettes», indique la responsable du marketing, Roxanne Mercier.

    Grotte, plage, salle de cinéma, aquarium, restaurant: le Balnéa est tellement vaste qu'on peut facilement y passer la journée. À l'occasion, le spa s'associe avec de grands chefs pour proposer des repas gastronomiques. Des navettes depuis Montréal et Longueuil sont maintenant mises à la disposition des usagers du spa trois jours par semaine, moyennant réservation.

    Bien qu'il soit situé à l'Île-des-Soeurs, à 15 minutes du centre-ville de Montréal, le Stròm Spa nordique se trouve lui aussi au bord d'un lac. Il comprend deux saunas vitrés et un bain vapeur en plein air. Un quai sur l'eau et des plateformes de massage sur pilotis sont isolés depuis peu pour être utilisés en hiver. «Les gens vivent une expérience différente», déclare la copropriétaire des lieux, Anne Joyal.

    Comme plusieurs spas, le Stròm a développé un massage signature du même nom. «C'est un massage de détente qui combine plusieurs techniques. On utilise un coquillage chaud pendant le massage pour déloger les tensions», précise Mme Joyal.

    Sa clientèle provient à 25 % de l'Île-des-Soeurs, mais aussi du Grand Montréal, de la Rive-Sud, plus quelques touristes. «On est le seul spa extérieur, en bordure d'un lac, aussi proche du Vieux-Montréal.»

    ***

    Collaboratrice du Devoir
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel