Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Calvaire d'Oka - Lambert et Joyal dénoncent l'inaction de Québec

    «Ce n'est pas parce qu'on a donné 30 000 $ il y a trente ans qu'on peut se défaire de ses responsabilités»

    Les sept pièces monumentales en bois polychrome sculptées par Guernon dit Belleville datent de 1775.
    Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Les sept pièces monumentales en bois polychrome sculptées par Guernon dit Belleville datent de 1775.
    Les vétérans de la sauvegarde du patrimoine, la fondatrice du Centre canadien d'architecture, Phyllis Lambert, et le sénateur libéral Serge Joyal, jugent que le ministère de la Culture fait fi de ses responsabilités en balayant du revers de la main l'enjeu de la vente aux enchères des bas-reliefs du calvaire d'Oka.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
    Les sept pièces monumentales en bois polychrome sculptées par Guernon dit Belleville datent de 1775. Les sept pièces monumentales en bois polychrome sculptées par Guernon dit Belleville datent de 1775.<br />
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel