Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    En bref - La bible, en pattes de mouches

    25 septembre 2010 |Le Devoir | Actualités culturelles
    L'artiste visuel Simon Bertrand performe et expose Les Réécritures, à la Maison de la culture Marie-Uguay. Bertrand retranscrit, à la main, sur une toile de 16 par 5 pieds, la nouvelle traduction de la Bible. Maintenant à mi-chemin de sa copie — 900 pages, retranscrites en deux ans —, Bertrand poursuit le travail pendant l'exposition. Débutés avec L'Odyssée d'Homère et L'Épopée de Gilgamesh, ces doublons manuscrits permettent à l'artiste de se «mettre à l'épreuve, de voyager, en suivant les personnages, de façon similaire. Ça devient un mouvement, un déplacement dans le temps et l'espace.» Inspiré par Rober Racine, Les Réécritures ouvrent un dialogue autour des textes fondateurs.

    «Le côté pattes de mouche, écrit à la main, humanise ces textes bien rangés en bibliothèque. Les gens y voient quelque chose de familier. Le projet dépasse un peu l'entendement, admet toutefois l'artiste. C'est comme si je me demandais de compter jusqu'à un million. Il y a une forme de vertige, de ma part comme pour les spectateurs.» À la maison de la culture Marie-Uguay, jusqu'au 10 octobre.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.