Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Yves Lambert reçoit la bourse RIDEAU hommage

    La 23e vitrine réunira 1200 professionnels des arts de la scène à Québec

    Le fondateur de La Bottine souriante et du Bébert Orchestra sera honoré lors de la Soirée des prix RIDEAU, le 18 février à Québec.
    Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Le fondateur de La Bottine souriante et du Bébert Orchestra sera honoré lors de la Soirée des prix RIDEAU, le 18 février à Québec.
    Fondateur de La Bottine souriante et monument de la musique traditionnelle québécoise, le musicien Yves Lambert sera le lauréat, le 18 février, du prix RIDEAU hommage décerné par le réseau des diffuseurs indépendants d'événements artistiques unis.

    Devenu le porte-étendard de tout un genre, Yves Lambert s'est montré hier soir fort heureux de cet honneur qui survient après une carrière de plus de 30 ans passés à turluter sur les scènes d'ici et d'ailleurs. Mille et un rigodons plus tard, l'artiste du Bal à l'huile et du Monde à Lambert se définit lui-même «comme un musicien de brousse, tendance kamikaze».

    «Ça fait 34 ans que je fais ce métier. Parfois, j'aime encore jouer dans des salles où il y a plus de monde sur la scène que dans la salle. Pour moi, aller sur le terrain et parler au monde est aussi important que la création. Et je pense que c'est ce que RIDEAU reconnaît», a-t-il commenté, quelques heures avant l'événement.

    Lambert, qui a relancé sa carrière en 2002 après avoir bourlingué 26 ans au sein de La Bottine souriante, est reparti depuis sur les routes du Québec aux commandes de son Bébert Orchestra. «Le charismatique Yves Lambert n'a jamais cessé de prendre la route pour offrir un monde de fêtes à travers tout le Québec et bien au-delà de ses frontières. Le parti pris d'Yves Lambert pour une réelle rencontre entre une oeuvre et le public méritait les honneurs du réseau national des diffuseurs de spectacles du Québec», ont fait valoir hier les administrateurs du RIDEAU.

    Des toutes premières éditions du RIDEAU jusqu'à aujourd'hui, Lambert a vu sa trajectoire agréablement nourrie par cette vitrine culturelle et par d'autres. Un prix RIDEAU a permis l'an dernier au Bébert Orchestra de réaliser une tournée de 45 jours en France. L'automne dernier, la formation a signé à Copenhague un contrat qui lui offrira 15 dates à travers la Suède en 2010.

    Cette année, plus de 1200 professionnels des arts de la scène sont attendus à Québec, entre le 14 et le 18 février, à l'occasion de la 23e édition de la bourse

    Rideau 2010. Pas moins de 150 artistes établis et émergents défileront à cette vitrine ouverte sur la chanson, la musique, le théâtre et la danse, dans l'espoir de repartir avec des contrats de tournée en poche. Quelque 350 diffuseurs de spectacles et directeurs d'événements du Québec et d'Europe viendront goûter à la diversité et à la vitalité artistiques. Des artistes plus établis, dont Les Trois Accords, Luc de Larochellière, Montréal Danse et le Théâtre Les Deux Mondes, disputeront la scène aux Damien Robitaille, Amylie, Élisapie Isaac, Bernard Adamus et Papagroove.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.