Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Les FrancoFolies de Montréal et le Festival d'été de Québec s'entendent

    Le Festival d'été de Québec et les FrancoFolies de Montréal ont officiellement enterré la hache de guerre. Les FrancoFolies auront désormais lieu en juin, tel qu'annoncé, mais dans un esprit de collaboration avec le festival de la capitale.

    Les FrancoFolies de Montréal (FdM) et le Festival d'été de Québec (FEQ) sont officiellement réconciliés. Ils «en sont venus à une entente», apprend-on par la voie d'un communiqué sommaire. Comment se concrétisera cette entente? Impossible de le savoir pour l'instant.

    Les FdM auront désormais lieu en juin, comme cela avait été annoncé avec fracas en août dernier, mais dans un meilleur esprit de collaboration avec le FEQ, qui présente également des spectacles de chanson francophone en juin. Les FrancoFolies ont reconnu que le changement de dates pourrait affecter la mission du FEQ. Et celui-ci, en retour, a compris les contraintes financières et logistiques qu'imposait la tenue des FrancoFolies au mois d'août.

    «Les deux organisations ont ainsi convenu des conditions pour s'assurer que le Festival d'été de Québec ne soit pas affaibli, que ce soit au niveau de son contenu francophone ou de la couverture de presse internationale», peut-on lire dans le communiqué.

    Les deux festivals n'ont pas voulu s'étendre sur ces «conditions», qui leur permettront de continuer à promouvoir la chanson francophone internationale au Québec sans se nuire.

    L'annonce unilatérale du déménagement des FrancoFolies en juin par le président et fondateur Alain Simard avait ravivé les vieilles chicanes entre la métropole et la capitale. Les maires des villes respectives et des membres du gouvernement du Québec avaient joint leur voix à la dispute.

    Le maire de Québec, Régis Labeaume, accusait notamment Alain Simard de vouloir empocher le quart de million qu'il recevait de Québec pour couvrir les coûts du montage et du démontage du site entre le Festival international de jazz en juin et les FdM en août. Plusieurs festivals ont dit craindre que le changement de dates ne bouleverse l'équilibre événementiel de la saison estivale plutôt chargée. De fait, l'Off Festival de jazz, qui se tenait depuis des années en juin, juste avant le FIJM, a décidé mardi de tenir son événement en octobre dès 2010.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.