Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Deux géants dans les rues de Montréal

    Juste pour rire organise la visite du Royal de luxe et de son spectacle de marionnettes géantes pour 2010

    Le spectacle La Géante du Titanic et le Scaphandrier met en scène deux marionnettes en bois de plus de 5 et 10 mètres de haut manipulées par des dizaines d’humains au sol.
    Photo: Agence France-Presse (photo) Le spectacle La Géante du Titanic et le Scaphandrier met en scène deux marionnettes en bois de plus de 5 et 10 mètres de haut manipulées par des dizaines d’humains au sol.
    Le groupe Juste pour rire se prépare à marquer un grand coup dans l'univers de l'animation de rue au Québec. Comment? En important ici l'imposant spectacle de rue baptisé La Géante du Titanic et le Scaphandrier, une création de la compagnie phare du théâtre de rue en Europe, Royal de luxe.

    Ce spectacle déambulatoire à grand déploiement, jamais livré en Amérique du Nord, met en scène deux marionnettes en bois de plus de 5 et 10 mètres de haut manipulées par des dizaines d'humains au sol. Il s'inscrit également dans une lignée d'animations urbaines monumentales, présentées depuis 1993 dans plusieurs grandes villes du monde.

    Selon les informations obtenues par Le Devoir, la multinationale de l'humour et le Royal de luxe seraient sur le point d'annoncer la venue des marionnettes géantes à Montréal, à l'occasion du festival Juste pour rire de 2010. Le fondateur de la troupe européenne, installée à Nantes, en France — où Juste pour rire tient un festival depuis trois ans —, Jean-Luc Courcoult, était d'ailleurs de passage dans la métropole ces trois derniers jours, «en repérage», afin de voir comment il pourra inscrire sa proposition artistique dans le cadre urbain montréalais.

    Le bouillant metteur en scène en a également profité pour exposer son projet de déambulatoire gigantesque au maire de Montréal, Gérald Tremblay, lors d'un entretien privé dimanche, a-t-on appris d'une source bien au fait du projet.

    Le groupe Juste pour rire travaille d'arrache-pied depuis plusieurs années afin d'attirer à Montréal le Royal de luxe, qui, depuis sa fondation, en 1979, a marqué plusieurs villes du monde par la démesure et le surréalisme de ses animations de rue. Le dernier passage de la troupe à Montréal remonte à 1986 et à la présentation de son spectacle Roman photo, une création à dimension humaine, cette fois, inspirée des célèbres récits à images.

    Dans les coulisses de Juste pour rire, on reconnaissait hier que l'organisation d'un tel voyage pour le couple de géants, qui pèse 800 kg pour l'un et 2,5 tonnes pour l'autre, n'est pas une sinécure en raison de son importante logistique: les monstres se déplacent en effet avec une équipe de 89 techniciens, mais vont également devoir être de retour en Europe, par voie maritime, rapidement après Montréal pour une prestation à Anvers, en Belgique, dans les semaines suivantes. Plusieurs détails techniques restent encore à régler afin de finaliser le projet, indique-t-on dans l'équipe d'organisation.

    Phénomène de rue en Europe, La Géante du Titanic et le Scaphandrier a été monté la première fois à Nantes en juin dernier, à l'occasion de la biennale d'art contemporain. Il sera également présenté en octobre prochain à Berlin, avant de poursuivre sa route ailleurs sur la planète. Santiago au Chili, Perth en Australie, Wellington en Nouvelle-Zélande ainsi que New York sont également intéressées à présenter cette grande épopée de géants sur bitume.

    Le récit reconstitue la légende des personnages démesurés imaginés en 1993 par Courcoult, légende qui commence avec le spectacle Le géant tombé du ciel, fait marquant de l'inauguration du tunnel sous la Manche. Dernier Voyage (1994), présenté au Havre en France, Une autre histoire de géant, livré à Barcelone en 1997, ainsi que le Geyser de Reykjavik, en Islande il y a deux ans, ont également alimenté le mythe dans lequel Montréal veut désormais plonger.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.