Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    En bref - Jacques Lanctôt doit fermer son café-librairie

    Jacques Lanctôt, qui avait ouvert cet automne un café-librairie sur le Plateau Mont-Royal, doit fermer son commerce, criblé de dettes. Il travaille maintenant à la pige pour les éditions Fides.

    L'ancien éditeur avait ouvert cet automne Les Utopistes, un café avenue du Mont-Royal près de Fullum, qui proposait des spectacles le soir, des rencontres, et qui faisait également commerce de livres, particulièrement d'ouvrages de gauche. Selon les informations du Devoir, Jacques Lanctôt a maintenant fermé son café-librairie, faisant face à une hypothèque trop lourde. On se souvient que, l'année dernière, l'éditeur Michel Brûlé avait racheté de Jacques Lanctôt sa maison d'édition, Lanctôt éditeur. Ironie du sort, Michel Brûlé avait également ouvert un bar qui a fermé ses portes après quelques mois.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel