Québec, ville créative de l’UNESCO en littérature

Le Château Frontenac de Québec
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le Château Frontenac de Québec

La ville de Québec a fait son entrée cette semaine dans le réseau des villes de l’UNESCO en littérature, tandis que la ville de Toronto y est classée comme ville créative en arts numériques.

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a nommé mardi 64 nouvelles villes à entrer dans son Réseau des villes créatives.

Le Réseau des villes créatives de l’UNESCO, créé en 2004, met en valeur la créativité de ses membres autour de sept domaines : artisanat et arts populaires, arts numériques, design, film, gastronomie, littérature et musique. Il compte désormais un total de 180 villes dans 72 pays. Celles-ci s’engagent à développer et à échanger des pratiques innovantes pour promouvoir les industries créatives.

La ville de Québec est la première ville francophone à obtenir ce titre. Elle avait soumis sa candidature en mettant en avant l’apport de la nouvelle Maison de la littérature, la performance de ses bibliothèques publiques, l’innovation des entreprises numériques dans le domaine du livre, la présence de la Literary and Historical Society of Québec et des éditions Hannenorack, qui se consacrent entièrement aux écrits autochtones, et la possibilité de faire un doctorat en création littéraire à l’Université Laval.