Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Louis Hamelin

    Liste des chroniques de Louis Hamelin

    Envoyer un courriel à Louis Hamelin
    Chargement...




    CAPTCHA Image Générer un nouveau code


    1 à 10 sur 303
      Dans La vallée tueuse du Néerlandais Frank Westerman, la vérité est cette arène où s’affrontent les tenants de récits et de discours antagonistes pour lesquels les faits sont des armes, et les catastrophes naturelles en forme d’énigmes, comme celles du lac Nyos.

      Les gaz délétères

      4 juillet 2015 | Louis Hamelin | Livres
      1986. Aussi bien dire la préhistoire. L'ordinateur personnel et le téléphone portable sont des inventions dont on entend parler. Internet, sous la forme que nous lui connaissons aujourd'hui,...
      0 réactions | 10 votes
      • photo
      « Je ne suis pas près d’oublier ces deux hommes qui se rencontrent sur un rempart d’une section perdue et enneigée de la Grande Muraille de Chine. »

      Les épiphanies de la présence

      20 juin 2015 | Louis Hamelin | Livres
      En googlant le mot épiphanie, à la recherche d'un titre pour cette chronique, je suis tombé sur la notice biographique d'un recueil d'essais « sémio-esthétiques » de Herman Parret, où on disait,...
      3 réactions | 6 votes
      • photo
      Même si la plupart d’entre nous ne mettront jamais les pieds à la rivière Rupert (notre photo) ou à Anticosti, conserver l’espace en l’état demeure une richesse collective, estime Louis Hamelin.

      Le sauvage et le vierge

      6 juin 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Nous sommes, pour la plupart, devenus incapables de penser la Nature en dehors de l'humain. Nos sociétés laïques continuent de vivre selon l'orgueilleux postulat des religions monothéistes dont...
      3 réactions | 20 votes
      Neal Cassady ne sera pas écrivain, mais héros de roman et mythe vivant. Il ne faut pas chercher ailleurs le chaînon manquant entre les générations beat et psychédélique. Sur la photo, Bob Donlin, Neal Cassady, Allen Ginsberg, Robert LaVigne et Lawrence Ferlinghetti en 1956.

      Le pied au plancher

      23 mai 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Décembre 1950. Jack Kerouac, en plein labeur sur le manuscrit qui l'accompagne partout, cette forme romanesque incertaine qui émerge peu à peu de ses carnets de notes de graphomane invétéré, reçoit...
      0 réactions | 7 votes
      Louis Hamelin a grandi dans une famille qui s’assoyait au salon le dimanche soir pour regarder le capitaine Cousteau et les Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman (notre photo).

      La banalité du malheur

      9 mai 2015 | Louis Hamelin | Livres
      J'ai grandi dans une famille qui s'assoyait au salon le samedi soir pour visionner La soirée du hockey en noir et blanc. Entre ma naissance et mon vingtième anniversaire, le Canadien a remporté la...
      1 réaction | 13 votes
    • «Mordecai Richler was here»

      11 avril 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Richler, comme le critique britannique Cyril Connolly, croyait que « la véritable fonction de l'écrivain est de produire un chef-d'oeuvre ». Il dit quelque part qu'un écrivain digne de ce nom doit...
      9 réactions | 4 votes
      Denis Johnson fait débarquer son « héros » Roland Nair en Sierra Leone, avant de l’enfoncer jusqu’aux sources du Nil blanc et du Congo (notre photo).

      Denis au Congo

      28 mars 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Tintin au Congo et Tintin en Amérique (Casterman) sont des oeuvres racistes, puant le colonialisme, la cause est entendue. De les avoir dévorées dans mon enfance, comme tout un chacun, n'a fait de...
      0 réactions | 7 votes
      Ces Brouillons d’un baiser jettent un pont entre le Joyce des années 1922-1923 et celui, caractérisé par une cécité progressive et une obscurité textuelle recherchée, de la décennie et demie qui va suivre. Ci-dessus, James Joyce et la libraire et éditrice américaine Sylvia Beach.

      Prolégomènes à une illecture

      28 février 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Je n'ai pas lu Finnegans Wake. Si j'avais 30 ans et vivais encore dans une cabane au fond de la forêt, l'idée m'en viendrait peut-être. Mais la vie est courte et pleine et je n'ai pas plus le temps...
      0 réactions | 13 votes
      Si elle écrit ne fréquenter la poésie qu’en touriste, Véronique Côté l’a pourtant récitée et mise en scène, avec sa sœur Gabrielle (en arrière-plan), dans <em>Attentat</em>, au Théâtre de Quat’Sous, en décembre dernier.

      Le surgissement

      14 février 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Il y a des mots qui, au fil du temps, à coups de métaphores, tendent à s'agrandir, à étendre à d'autres signifiés le territoire qu'ils se taillent dans l'empire du Sens. Prenez « coq ». Simple...
      1 réaction | 18 votes
    1 à 10 sur 303

    Alerte courriel

    M'inscrire
    Inscrivez-vous pour recevoir les alertes