Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Louis Hamelin

    Liste des chroniques de Louis Hamelin

    Envoyer un courriel à Louis Hamelin
    Chargement...




    CAPTCHA Image Générer un nouveau code


    1 à 10 sur 299
      Louis Hamelin a grandi dans une famille qui s’assoyait au salon le dimanche soir pour regarder le capitaine Cousteau et les Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman (notre photo).

      La banalité du malheur

      9 mai 2015 | Louis Hamelin | Livres
      J'ai grandi dans une famille qui s'assoyait au salon le samedi soir pour visionner La soirée du hockey en noir et blanc. Entre ma naissance et mon vingtième anniversaire, le Canadien a remporté la...
      1 réaction | 13 votes
    • «Mordecai Richler was here»

      11 avril 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Richler, comme le critique britannique Cyril Connolly, croyait que « la véritable fonction de l'écrivain est de produire un chef-d'oeuvre ». Il dit quelque part qu'un écrivain digne de ce nom doit...
      9 réactions | 4 votes
      Denis Johnson fait débarquer son « héros » Roland Nair en Sierra Leone, avant de l’enfoncer jusqu’aux sources du Nil blanc et du Congo (notre photo).

      Denis au Congo

      28 mars 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Tintin au Congo et Tintin en Amérique (Casterman) sont des oeuvres racistes, puant le colonialisme, la cause est entendue. De les avoir dévorées dans mon enfance, comme tout un chacun, n'a fait de...
      0 réactions | 7 votes
      Ces Brouillons d’un baiser jettent un pont entre le Joyce des années 1922-1923 et celui, caractérisé par une cécité progressive et une obscurité textuelle recherchée, de la décennie et demie qui va suivre. Ci-dessus, James Joyce et la libraire et éditrice américaine Sylvia Beach.

      Prolégomènes à une illecture

      28 février 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Je n'ai pas lu Finnegans Wake. Si j'avais 30 ans et vivais encore dans une cabane au fond de la forêt, l'idée m'en viendrait peut-être. Mais la vie est courte et pleine et je n'ai pas plus le temps...
      0 réactions | 13 votes
      Si elle écrit ne fréquenter la poésie qu’en touriste, Véronique Côté l’a pourtant récitée et mise en scène, avec sa sœur Gabrielle (en arrière-plan), dans <em>Attentat</em>, au Théâtre de Quat’Sous, en décembre dernier.

      Le surgissement

      14 février 2015 | Louis Hamelin | Livres
      Il y a des mots qui, au fil du temps, à coups de métaphores, tendent à s'agrandir, à étendre à d'autres signifiés le territoire qu'ils se taillent dans l'empire du Sens. Prenez « coq ». Simple...
      1 réaction | 18 votes
      Rien dans les sports organisés que pratique le reste de la planète ne saurait se comparer au système de primes à la blessure instauré par la brigade des Saints de La Nouvelle-Orléans.

      La super rencontre

      31 janvier 2015 | Louis Hamelin | Livres
      «Vous entendez le bruit qu'ils font en se frappant les uns contre les autres dans le temps qu'ils veulent parer les coups pour envoyer cette boule du côté favorable. [...] Il est fort ordinaire...
      0 réactions | 5 votes
      Clark Rockefeller a tout de l’oxymoron sur pattes : une fiction en chair et en os.

      Le gendre de Superman

      17 janvier 2015 | Louis Hamelin | Livres
      « La fiction littéraire, observe Tom McGuane dans une entrevue parue dans un quotidien de Bozeman, au Montana, est comme la musique de chambre... c'est, de plus en plus, un monde de spécialistes [a...
      0 réactions | 9 votes
      Jack Kerouac lors de son passage à l’émission Le sel de la semaine en 1967, à Radio-Canada

      Sur le Web

      13 décembre 2014 | Louis Hamelin | Livres
      Cette chronique, comme toutes celles que j'envoie au Devoir depuis le début de l'automne, sera accompagnée, virage tablette oblige, d'une amorce de 90 caractères très exactement, vouée à demeurer...
      0 réactions | 8 votes
    1 à 10 sur 299

    Alerte courriel

    M'inscrire
    Inscrivez-vous pour recevoir les alertes