Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    REER février 2013 Télécharger la version PDF

    REER février 2013

    La période des REER bat son plein (photo: Jacques Nadeau/Le Devoir)
    • Le CELI a la cote chez les jeunes
      Gérard Bérubé   9 février  | Finances personnelles | G1
      Les retraités actuels invitent les futurs retraités à investir tôt, au cours de la vie et de l’année, dans la constitution d’une épargne-retraite. Mais ils sont encore nombreux à déclarer se préoccuper de leur patrimoine-retraite sur le tard. Et à envisager de devoir travailler après 65 ans, voire 70 ans. Dire que le jeu de l’intérêt composé pourrait faire une grande différence.
    • Avec l’avenir incertain des fonds de pension, la cotisation à un REER s’impose comme un pilier de la planification financière en vue de la retraite.
      En bref - Ce qu’il faut savoir sur les régimes enregistrés d’épargne-retraite
      Gérard Bérubé   9 février  | Finances personnelles | G2
      Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est devenu, au fil des ans, le véhicule à incidence fiscale le plus répandu. Inscrit dans les moeurs des Canadiens depuis mars 1957, il constitue de plus en plus le coeur de la planification financière à la retraite. Petit retour sur l’abc du REER.
    • <div>
	Les jeunes affirment qu’ils dépensent trop et devraient connaître davantage les possibilités d’épargne qui s’offrent à eux. « Peut-être que le facteur vraiment déterminant pour la génération Y est la persistance de l’incertitude économique », souligne J. Bruce Morton, professeur de psychologie à l’Université Western Ontario.</div>
      Priorités - Les «Y» dépensent trop!
      L’environnement financier et les perspectives face à la retraite varient selon les générations, au rythme des habitudes de chacune. À partir des résultats d’un sondage sur les REER réalisé pour TD Canada Trust, un professeur de psychologie commente les comportements et les attitudes propres à chacune des générations.
    • La Bourse de Toronto, où les ressources naturelles sont surreprésentées, a été rattrapée en 2012 par le ralentissement économique mondial.
      Rendements - Place au risque et à la témérité
      Gérard Bérubé   9 février  | Finances personnelles | G3
      Les épargnants ont besoin de rendement. Pas étonnant, donc, que le manque d’argent à la retraite soit la principale inquiétude pour 46 % des participants à un sondage. Il appert que dans le monde du placement et de l’investissement, 2013 s’annonce plus favorable à la prise de risques. Tant mieux, car les investisseurs canadiens ont l’intention de se montrer téméraires.
    • Avez-vous 65 ans ou plus?
      Une vie consacrée à votre carrière vous a finalement donné de précieuses années de retraite. Vous avez travaillé fort et vous méritez de jouir de votre avenir. Toutefois, même si les années de retraite sont souvent considérées comme des années dorées, vivre avec un revenu déterminé peut être stressant et nécessite une planification financière intelligente.
    • Finances personnelles - Les femmes exercent un contrôle financier accru
      De plus en plus de femmes prennent maintenant le contrôle des finances de la famille et sont considérées comme le « chef de la direction financière » du foyer. Selon un sondage de la BMO, 82 % des Canadiennes prennent l’essentiel des décisions ou partagent également les responsabilités pour les décisions financières du foyer. À une plus grande échelle, les femmes contrôlent environ le tiers de toute la richesse en Amérique du Nord, une proportion qui augmente de 8 % par année.
    • <div>
	Le planificateur financier Fernand Loiselle affirme qu’il est illusoire de compter uniquement sur l’État pour subvenir aux besoins des retraités. Ceux qui souhaitent avoir une retraite active devraient donc selon lui commencer à épargner dès que possible.</div>
      «Nous devrions passer autant de temps à la retraite que durant notre vie active»
      Gérard Bérubé   9 février  | Finances personnelles | G5
      Fernand Loiselle n’a jamais vu quelqu’un lui dire qu’il avait trop d’argent à sa retraite. Certes, la régularité des contributions se heurte aux contraintes liées à l’épargne ou aux besoins et priorités du moment. Mais un peu de planification et un plan cohérent permettent de contrecarrer un penchant naturel à la procrastination, martèle le planificateur financier.
    • <div>
	Le Fonds de solidarité FTQ, dont la branche immobilière participe entre autres au projet de la Tour des Canadiens, donne droit à des crédits d’impôt cumulés de 30 %.</div>
      Fonds des travailleurs - Pour l’économie d’impôt d’abord!
      Gérard Bérubé   9 février  | Finances personnelles | G6
      Bien qu’ils ne soient que deux, les fonds de travailleurs sont souvent présentés comme des investissements incontournables dans un environnement REER. Le rendement des fonds fiscalisés supporte bien la comparaison avec celui d’un fonds équilibré. Et les crédits d’impôt afférents compensent amplement le risque accru que peut comporter cet investissement.