Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Grands Montréalais 2012 Télécharger la version PDF

    Grands Montréalais 2012

    Depuis l’an 2000, la tradition a été instituée de nommer chaque année quatre Grands Montréalais représentant respectivement les secteurs de l’économie, de la culture, de la science et du social. Pour célébrer ses 190 ans d’existence, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain offre une belle Constellation de Grands Montréalais.
    • La Constellation est une murale bleue au travers de laquelle perceront 122 points lumineux. Chacune de ces étoiles représente un Grand Montréalais.
      Au Palais des congrès - Une Constellation pour de grands Montréalais
      Claude Lafleur   22 novembre  | Actualités en société | C1
      Pour célébrer ses 190 ans d’existence, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain offre une belle Constellation de Grands Montréalais. « C’est le cadeau que nous offrons aux Montréalais ! », lance avec satisfaction Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre.
    • Donation Hornstein - Et il y aura un nouveau pavillon au musée
      Hélène Roulot-Ganzmann   22 novembre  | Actualités en société | C2
      Le couple Hornstein a fait la deuxième donation en importance d’oeuvres d’art dans l’histoire du Canada. Devant eux demeurent la collection Thomson et ses presque deux mille oeuvres et artefacts légués il y a quelques années à l’Art Gallery of Ontario de Toronto. Il n’en reste pas moins que, en offrant toute leur collection au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), soit leurs 80 toiles d’une valeur d’au moins 75 millions de dollars, Michal et Renata Hornstein deviennent des bienfaiteurs incontestés de la ville.
    • Le pavillon Michal et Renata Hornstein du Musée des beaux-arts de Montréal, sur la rue Sherbrooke
      Secteur culturel - Et la passion était pour l’oeuvre des grands maîtres
      Hélène Roulot-Ganzmann   22 novembre  | Actualités en société | C2
      Le couple se sait en fin de vie. Atteinte de la maladie de Parkinson, Renata continue pourtant à rire comme une enfant sous le regard bienveillant et amusé de Michal. Ces deux-là se sont rencontrés il y a plus de 60 ans et ne se sont plus quittés. Dans leur penthouse avec vue sur l’oratoire Saint-Joseph et l’Université de Montréal, leur complicité ne fait aucun doute. Et leurs yeux brillent à l’idée d’évoquer leur passion commune : l’art en général et leur collection de grands maîtres hollandais et flamands en particulier.
    • Le fondateur et directeur général de Renaissance, Pierre Legault, apprécie un certain modernisme propre à Montréal, représentée entre autres par des initiatives comme Équiterre ou Communauto ou le récent engouement des Montréalais pour l’agriculture urbaine.
      Secteur social - Dans la ville de toutes les cultures
      Pierre Vallée   22 novembre  | Actualités en société | C3
      Nommé Grand Montréalais dans le secteur social, Pierre Legault, fondateur et directeur général de Renaissance, a une vision toute personnelle de ce qui fait de la métropole québécoise une ville agréable et stimulante. Entrevue montréalaise, donc.
    • Renaissance - Pour l’insertion sociale
      Pierre Vallée   22 novembre  | Actualités en société | C3
      La contribution à la société montréalaise de l’organisme sans but lucratif Renaissance, fondée en 1994 par Pierre Legault, n’est certes pas étrangère à la nomination de ce dernier comme Grand Montréalais dans le secteur social. Survol de cet organisme dont le succès ne s’est jamais démenti.
    • Le président et chef de la direction de l’entreprise Saputo, Lino A. Saputo, Jr., en compagnie de son père, Lino Saputo, qui continue d’assurer la présidence du conseil d’administration.
      Secteur économique - Il avait 17 ans, et il lançait sa première entreprise
      Réginald Harvey   22 novembre  | Actualités en société | C4
      Quelques années après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1950, le père de Lino Saputo, Giuseppe, qui est un maître fromager plutôt à l’aise, choisit de venir vivre au Canada, en compagnie de son fils aîné Frank, pour améliorer le sort des siens. Deux ans plus tard, le reste de sa famille le suivra. Voilà que prend forme à cette époque la belle histoire d’une incomparable réussite en affaires, dont tout le Québec a aujourd’hui raison d’être fier. Et le fils de Guiseppe est aujourd’hui reconnu comme un grand Montréalais.
    • Saputo inc. - Une «grande famille» aux 10 500 employés et 47 usines
      Réginald Harvey   22 novembre  | Actualités en société | C4
      Saputo inc. fait ses premiers pas dans les années 1950 ; le petit commerce artisanal de fromagerie entreprend une longue marche qui le transformera, près de 60 ans plus tard, en une entreprise de taille géante et de positionnement international. L’exercice financier terminé le 31 mars 2012 montre des revenus de 6,93 milliards de dollars, en hausse de 4 % par rapport à 2011, et un bénéfice net ajusté de 505,8 millions de dollars, en croissance de 34,1 millions de dollars.
    • <div>
	Le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, en compagnie de Sid Stevens, nommé Grand Montréalais en 2011.</div>
      Depuis 1978 - Au panthéon montréalais
      Le Devoir   22 novembre  | Actualités en société | C5
      Depuis 1978, ils auront été 122, hommes et femmes, déclarés au fil des ans Grands Montréalais. En 2012, quatre noms s’ajouteront à cette prestigieuse liste.
    • <div>
	Georges Brassard, entomologiste et fondateur de l’Insectarium de Montréal</div>
      Secteur scientifique - Et les insectes voleront toujours…
      Jacinthe Leblanc   22 novembre  | Actualités en société | C6
      Cette année, le Grand Montréalais du secteur scientifique est Georges Brossard. Principalement connu comme un entomologiste hors pair et comme le fondateur de l’Insectarium de Montréal, M. Brossard se décrit comme « un gars populaire, un fils de cultivateur ». Amoureux des insectes, il est également ami des êtres humains. C’est avec honneur, respect et reconnaissance qu’il accepte la distinction qui lui est faite.
    • <div>
	L’Insectarium de Montréal veut sensibiliser ses visiteurs à l’importance des insectes dans nos écosystèmes.</div>
      Insectarium de Montréal - Une métamorphose est annoncée pour 2015
      Jacinthe Leblanc   22 novembre  | Actualités en société | C6
      Le 7 février 1990, les Québécois ont inauguré un musée entièrement consacré aux insectes : l’Insectarium de Montréal. Son fondateur, Georges Brossard, avait à l’origine l’idée de réconcilier les humains avec les insectes. Cela passait en partie par un musée d’éducation populaire qui soit accessible aux enfants comme aux adultes. En 2011, l’Insectarium s’est refait une beauté en misant sur la biodiversité des insectes. Et une grande métamorphose est prévue vers 2015.