Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Santé, septembre 2012 Télécharger la version PDF

    Santé, septembre 2012

    Médecine à deux vitesses. Manque de ressources. Partenariats multiples. Le Québec est à la recherche de la solution-miracle qui permettrait d’assurer que tous les citoyens aient ici accès en santé à un réseau performant. Du médecin de famille aux soins de longue durée, il reste encore beaucoup à faire avant de pouvoir dire: «Problème réglé». (photo: Jacques Nadeau)
    • À l’heure des choix
      Normand Thériault   15 septembre  | Santé | H1
      Médecine à deux vitesses. Manque de ressources. Partenariats multiples. Le Québec est à la recherche de la solution-miracle qui permettrait d’assurer que tous les citoyens aient ici accès en santé à un réseau performant. Du médecin de famille aux soins de longue durée, il reste encore beaucoup à faire avant de pouvoir dire : « Problème réglé ».
    • Carolle Dubé, la nouvelle présidente de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, souligne que l’élection de Pauline Marois comme première ministre du Québec est « une grande avancée pour le Québec ». Devant le gouvernement minoritaire qui exigera des compromis, elle appelle tous les partis présents à l’Assemblée nationale à respecter le choix de la population.
      Personnel professionnel et technique - L’arrivée de Pauline Marois est appréciée
      Hélène Roulot-Ganzmann   15 septembre  | Actualités en société | H2
      Si les techniciens en santé saluent l’élection d’une première femme à la tête du gouvernement québécois, ils restent vigilants sur certains dossiers. « Bien sûr que nous sommes satisfaits, assure d’emblée Carolle Dubé, la nouvelle présidente de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). Une femme à ce poste, c’est une grande avancée pour le Québec. Nous attendons maintenant que le conseil des ministres et les cabinets reflètent eux aussi cette nouvelle réalité. Nous attendons surtout que le futur gouvernement tienne ses promesses de campagne. Ça va être compliqué, du fait qu’il est minoritaire, ça va exiger des compromis, ça rend donc le travail plus difficile. C’est pourquoi nous allons rester vigilants et nous lançons un appel à l’ensemble des partis à l’Assemblée nationale pour qu’ils respectent le choix de la population. »
    • Le CSSS de la Côte-de-Gaspé a ouvert une maison des stagiaires.
      Gaspésie-Les-Îles - Le défi est le recrutement du personnel médical
      Thierry Haroun   15 septembre  | Santé | H2
      En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, le recrutement et la rétention du personnel médical sont des défis de tous les instants. Les acteurs de la santé dans cette région sise au bout du Québec ont pris cet enjeu à bras-le-corps et les résultats sont là. Radiographie.
    • Le nouveau gouvernement minoritaire aura des questions à se poser, notamment au sujet des soins de santé pour les personnes âgées.
      Après le 4 septembre - Un changement est-il possible?
      Pierre Vallée   15 septembre  | Santé | H3
      L’élection du Parti québécois à la tête d’un gouvernement minoritaire aura-t-elle des conséquences sur le système de santé québécois ? À quoi doit-on s’attendre ? Et que dire des propositions des deux autres partis qui aspiraient au pouvoir ? Les partis politiques québécois sont-ils sur la bonne voie en matière de santé ?
    • Fédération interprofessionnelle de la santé - Des infirmières satisfaites
      Réginald Harvey   15 septembre  | Santé | H4
      La direction de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) a eu l’occasion d’échanger avec trois des partis durant la dernière période électorale pour faire valoir ses positions sur les déficiences dans le réseau. Elle maintient le cap en présence de la nouvelle gouvernance à Québec.
    • En 2005, on comptait au Québec une cinquantaine de médecins non participants ou désengagés; aujourd’hui, d’après la RAMQ, ils sont plus de 270 à être passés au privé.
      Le secteur privé au Québec - La bureaucratie privée est beaucoup plus lourde et plus coûteuse que celle du réseau public
      Émilie Corriveau   15 septembre  | Santé | H4
      En 1970, le Québec s’est doté d’un système de santé public en adoptant la Loi sur l’assurance maladie. Depuis, le système de santé québécois s’est considérablement transformé, la dernière décennie ayant notamment été marquée par l’émergence d’initiatives privées. Aujourd’hui, quelle est la place réellement occupée par le secteur privé en santé ? État des lieux.
    • Le vice-président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jean Lacharité, croit que, « si on injectait des ressources humaines et financières pour favoriser ce soutien, on contribuerait d’abord à améliorer la qualité de vie des aînés et, d’autre part, on favoriserait le désengorgement de nos urgences, des CHSLD et des résidences pour les personnes âgées ».
      Scène syndicale - Au lendemain des élections, des espoirs
      Réginald Harvey   15 septembre  | Santé | H5
      Chacun des partis politiques a présenté sa plate-forme électorale, sur laquelle figuraient bon nombre d’engagements ou de promesses au cours de la dernière campagne électorale. Les politiciens ont réservé une bonne place à la santé dans cette traditionnelle façon de conduire le débat électoral. Une fois les résultats des élections connus, le monde syndical pose un regard sur ses attentes prioritaires en santé.
    • Lise Denis, directrice générale de l'AQESSS
      Santé et services sociaux - «L’enjeu majeur, c’est le financement»
      Etienne Plamondon Emond   15 septembre  | Actualités en société | H6
      L’Association québécoise des établissements de santé et des services sociaux (AQESSS) promet d’être attentive aux démarches qu’entreprendra le Parti québécois à la tête de l’État, surtout en ce qui concerne ses engagements pour le financement du système de santé et la réorganisation des services pour répondre au vieillissement de la population.