Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Festin des Fêtes Télécharger la version PDF

    Festin des Fêtes

    Marchés publics, auberges, bonnes adresses: une célébration des plaisirs de la table et de l'alimentation à l'approche de Noël. Avec, en prime, quelques recettes! (montage photo: Michel Bernatchez).
    • Festins des Fêtes
      Normand Thériault   3 décembre  | Alimentation | 0G1
      Et si c'était Noël. Un matin à 7 heures, chez les Ménard, dans la famille du chef du Manoir Hovey: «Les enfants arrivent et on ouvre les cadeaux. Ensuite, on met la tourtière au four, on se fait un petit café brandy, puis, à 10h30, je pars travailler tandis qu'eux continuent de fêter. Notre véritable souper de Noël, on le remet à plus tard. Ce n'est pas la date qui est importante, c'est d'être ensemble.»
    • L'Auberge des 21 - Les traditions réinventées
      Jessica Nadeau   3 décembre  | 0G2
      Réinventer ses classiques pour le temps des Fêtes en ennoblissant les plats savoureux hérités de nos grands-parents, pour en faire des chefs-d'œuvre gustatifs, voilà le défi que tente de relever le chef Marcel Bouchard, de L'Auberge des 21, à La Baie, au Saguenay.
    • Marché de Lachine - Des trésors bien gardés
      Anne-Laure Jeanson   3 décembre  | Alimentation | 0G2
      Le marché de Lachine est le plus petit de la Corporation de gestion des marchés publics de Montréal. Mais c'est le plus ancien de tous. En 1845, un citoyen céda une partie de ses terres à cette fin. Il déménagea rue Notre-Dame, son site actuel, en 1909.
    • Et si c'était un magret...
      Martine Letarte   3 décembre  | Alimentation | 0G3
      Un vrai repas des Fêtes sans se casser la tête: telle est la proposition que nous fait Roland Ménard, chef du Manoir Hovey, à North Hatley.
    • Marché Jean-Talon - Nous serons tous des gourmets
      Anne-Laure Jeanson   3 décembre  | Alimentation | 0G4
      C'est au marché Jean-Talon qu'on dénichera un produit fermier original pour faire une différence à Noël. Un tartare de wapiti, des achards de canneberges aux écorces d'orange, une bûche à l'érable et aux pleurotes, des truffes pralinées amande et amaretto.
    • Auberge du Chemin faisant - Tout en saveurs
      Marie-Hélène Alarie   3 décembre  | Alimentation | 0G4
      Pour le Madelinot d'origine qu'est Hugues Massey, chef-propriétaire de l'Auberge du chemin faisant, à Témiscouata-sur-le-Lac, la cuisine est une longue quête d'un équilibre entre les goûts, les saveurs, les couleurs et les textures. Cet autodidacte, se qualifiant lui-même de philosophe de la bouffe, en est venu à la cuisine en la questionnant, en la triturant et en la disséquant de tous bords tous côtés. C'est pourquoi, aujourd'hui, chaque démarche naît d'un questionnement sur la nécessité ou encore la justesse d'une intervention sur un aliment.
    • Marché Atwater - Pour la saison des plaisirs
      Marie-Hélène Alarie   3 décembre  | Alimentation | 0G5
      Si l'été est la saison d'abondance dans les marchés publics de Montréal, la période de Noël est, quant à elle, la saison des plaisirs... Tout ici est mis en œuvre pour que vous puissiez concocter des Fêtes inoubliables. Petite promenade d'étal en étal.
    • Marché Maisonneuve - À l'est, du nouveau!
      Marie-Hélène Alarie   3 décembre  | Alimentation | 0G6
      Encore aujourd'hui, le marché Maisonneuve devient le centre du monde à l'heure des courses du samedi matin. C'est encore plus vrai en cette période des Fêtes. Tout trouver sous un même toit et rencontrer des commerçants sympathiques, ça permet de respirer un peu avant d'entreprendre le dernier droit: le réveillon du 24 décembre. Venez faire le tour du marché et n'oubliez pas vos listes!
    • À l'Auberge des 3 canards - Traditions...
      Émilie Corriveau   3 décembre  | Alimentation | 0G6
      Pour les Fêtes, le chef Mario Chabot propose une recette gourmande de tarte au sucre. Mais, avant les douceurs sucrées, il y aura estomac bien garni.
    • Vins du Québec - Dignes du temps des Fêtes
      Jean Aubry   3 décembre  | Vin | 0G7
      Je ne bois pas du vin par nationalisme, je le bois parce qu'il est bon, qu'il inspire, qu'il porte en lui les meilleures intentions de vignerons totalement dédiés à leur art. Les vins du Québec valent en ce sens le détour, à l'apéro comme sur les tables festives du temps des Fêtes. En raison de leur fraîcheur, de leur légèreté, de leur digestibilité. Des blancs secs ou riches et onctueux façon vin de glace, des rosés fringants et parfumés ou des rouges polyvalents et passe-partout, vous avez là une production locale qui étonne à tout coup bon nombre de vignerons français qui les dégustent à l'aveugle.