Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Bergerac Télécharger la version PDF

    Bergerac

    Un cahier entièrement consacré aux vins de la région de Bergerac.
    • Une région et ses vins - Bergerac
      Normand Thériault   9 septembre  | Vin | 0C1
      Au pays de Montaigne et de Cyrano se trouve un vignoble dont les premiers plants ont été mis en terre au temps de la naissante civilisation gallo-romaine: le biturica n'est-il pas l'ancêtre de ce cabernet qui maintenant essaime sur toute la planète? Aujourd'hui, le Bergerac, telle est cette région du sud-ouest de la France, compte 13 appellations et ce pays est synonyme d'oenotourisme et de gastronomie.
    • Une région à découvrir
      Pierre Vallée   9 septembre  | Vin | 0C2
      Le nom Bergerac, pour le commun des mortels, fait d'abord penser au patronyme de Cyrano, le personnage théâtral créé par Edmond Rostand. Pour les amateurs de la dive bouteille, ce sont surtout les vins de Bergerac qui viennent en tête. Mais le Bergerac est aussi une destination touristique qui mérite d'être connue.
    • Du Montravel à Montbazillac
      Martine Letarte   9 septembre  | Vin | 0C2
      Les viticulteurs et les négociants de la région de Bergerac, dans le sud-ouest de la France, font front commun pour faire connaître leurs produits, avec le Conseil interprofessionnel des vins de la région de Bergerac (CIVRB).
    • Au long de la Dordogne
      Jean Aubry   9 septembre  | Vin | 0C3
      Une ordonnance de Louis XII du 18 avril 1501 nous dit de Bergerac qu'elle est «assise sur la rivière de Dordogne... qui est navigable à aller de ladite ville de Bordeaux, à La Rochelle et en Bretagne, et de là en la grand mer». Elle est au nombre des villes d'Aquitaine dont la production gagne les rives de l'Angleterre à une époque où la cour prise à tel point le vin qu'il devient tout simplement inconcevable d'en manquer la moindre goutte. Cette artère navigable devient capitale pour l'exportation, même si les vins, alors transportés par la batellerie, doivent parfois supporter des taxes de passage élevées, et cela, même si Henri III avait décrété deux siècles et demi auparavant (1255) qu'il s'opposait à quiconque voudrait faire obstacle au passage des vins de Bergerac vers Bordeaux.
    • Sans petit remords
      Jean Aubry   9 septembre  | Vin | 0C4
      Les esprits bien tournés rapprocheront les vins moelleux de Monbazillac de ceux de Sauternes, situés à quelque 85 kilomètres plus à l'ouest. Un compliment. Mais, à y voir, pour ne pas dire à y savourer de près, ils sont différents, même s'ils se partagent les mêmes cépages. Heureusement que cette différence existe, d'ailleurs. Ici, moelleux et liquoreux ont du panache, beaucoup de présence, sans doute moins subtils que leurs confrères bordelais, ils offrent en revanche une personnalité forte, un fruité exquis, presque «sauvage», amplement savoureux, surtout, ils sont vendus à des prix qui font que l'expérience est renouvelée sans avoir le moindre petit remords. D'ailleurs, le mot «remords» ne fait même pas partie du vocabulaire des gens de Bergerac!
    • Le Périgord et le Québec - Une longue amitié
      Hélène Roulot-Ganzmann   9 septembre  | Vin | 0C4
      Des soixante-cinq antennes affiliées à l'association France-Québec, la régionale Périgord-Québec et ses quatre cent cinquante adhérents est la plus importante. Depuis trente ans, elle œuvre au rapprochement de collectivités. Entretien avec Dominique Rousseau, président de Périgord-Québec.
    • Pécharmant & Montravel
      Jean Aubry   9 septembre  | Vin | 0C5
      Toutes proportions gardées, je dis bien, toutes proportions gardées, car rien n'est jamais totalement définitif dans ce monde toujours en mouvance qui est le nôtre, l'appellation Pécharmant pourrait avoir, sur le plan du style et de la personnalité, des accointances avec certains vins de Saint-Émilion issus des sols de craies, de graves et de sables anciens. Sur le plan de la fine fermeté comme du caractère minéral. Cela dit, Pécharmant, le plus ancien vignoble de Bergerac (XIe siècle), ceinture en coteaux, sur un peu plus de 400 hectares au nord-ouest, la ville de Bergerac, touchant les communes de Creysse, de Lembras et de Saint-Sauveur. Son vis-à-vis, l'appellation Rosette, sise à l'ouest de Bergerac, produit pour sa part des moelleux d'une exquise délicatesse. Sombre et de longue garde, bien qu'accessible aussi en jeunesse en raison de la présence de merlots, le Pécharmant possède une trame tannique serrée et bien fraîche et exige un séjour en carafe pour mieux s'épanouir devant le petit gibier à plumes ou le gros gibier sur pattes.