Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Centre d'études nordiques Télécharger la version PDF

    Centre d'études nordiques

    Le Centre d'études nordiques (CEN) a été fondé par le géographe Louis-Edmond Hamelin en 1961. Après 50 ans d'existence, le CEN est maintenant aux premières loges pour contribuer au Plan Nord du gouvernement québécois.
    • Parc national en devenir, le cap Wolstenholme est situé à une trentaine de kilomètres au nord du village Ivujivik, dans l’extrême nord de la région de la baie d’Hudson. Des chercheurs du Centre des études nordiques sillonnent cette région depuis des années afin d’y étudier le réchauffement climatique.<br />
      À la conquête du Grand Nord
      Pierre Vallée   6 août  | Science et technologie | 0F1
      Voilà maintenant cinq décennies que le Centre d'études nordiques (CEN) se penche sur le Grand Nord et ses vastes étendues parsemées de communautés autochtones. Fondé en 1961 par le géographe Louis-Edmond Hamelin, ce centre d'excellence interuniversitaire regroupe aujourd'hui plus de 200 chercheurs, professionnels et étudiants issus du monde de la biologie, de l'archéologie, de la géographie et de la géologie, notamment. Sa mission? Contribuer au développement durable des régions nordiques en améliorant notre compréhension des changements environnementaux liés au réchauffement climatique et de leurs enjeux socioéconomiques. Regard sur ce qu'ont accompli plusieurs générations de chercheurs curieux de «nordicité» et ce que d'autres accompliront dans le cadre de l'ambitieux plan de développement du Nord québécois.
    • À l'écoute des autochtones
      Réginald Harvey   6 août  | Science et technologie | 0F2
      Afin de mener à bien leurs travaux, les chercheurs du Centre d'études nordiques (CEN) ont choisi de faire preuve d'ouverture, de respect et de transparence envers les populations autochtones, allant même jusqu'à apprendre leur langue ancestrale.
    • De nouvelles infrastructures verront bientôt le jour à la station de Whapmagoostui-Kuujjuaraapik, dont un centre scientifique communautaire.<br />
      Cinq décennies d'aventures nordiques
      C'est à force de persévérance que le géographe Louis-Edmond Hamelin a pu fonder, en 1961, le Centre d'études nordiques (CEN) que l'on célèbre aujourd'hui. «Ce n'est pas seulement le Nord qui me motivait lors de mon premier voyage de 1947 en canot dans le bassin de la Jamésie, se rappelle le premier directeur. C'était l'entièreté spatiale et culturelle du pays, qu'il s'agisse du Canada ou du Québec.» Déjà étudié, même exploré dès 1952 par des professeurs de l'Université Laval associés à l'Institut d'histoire et de géographie, le Nord a toutefois besoin à l'époque d'un centre de recherche fonctionnel et subventionné.
    • Le géographe et écrivain Louis-Edmond Hamelin a pris part en mai dernier au dévoilement du Plan Nord par Jean Charest.<br />
      Louis-Edmond Hamelin, père de la nordicité
      Réginald Harvey   6 août  | Science et technologie | 0F3
      Au temps de sa jeunesse aventurière et audacieuse, il a remonté les cours d'eau pour aller à la rencontre des régions nordiques et de leurs habitants. Plus tard, il est devenu le spécialiste de la nordicité québécoise en fondant en 1961 le Centre d'études nordiques (CEN), à une époque où la communauté scientifique demeurait largement dans l'ignorance et l'indifférence en ce qui concerne la vie au nord du 49e parallèle. À 88 ans, Louis-Edmond Hamelin demeure une sommité mondiale de l'univers circumpolaire, qu'il a aidé à faire connaître et reconnaître.
    • Le fondateur du Centre d’études nordiques, Louis-Edmond Hamelin, a inauguré cette semaine un tout nouvel outil scientifique: un petit navire dédié à l’étude des eaux du Nord québécois.<br />
      Un bateau au service des scientifiques
      Pierre Vallée   6 août  | Science et technologie | 0F4
      Le nouveau bateau scientifique du Centre d'études nordiques (CEN), nommé le Louis-Edmond Hamelin, en l'honneur du fondateur du CEN, a été officiellement inauguré le 2 août. Il a toutefois connu son véritable baptême de l'eau en juillet , lors de sa toute première mission scientifique.
    • Des chercheurs du CEN percent la glace d’un lac du Nunavik pour y prélever des échantillons d’eau susceptibles de les aider à mieux comprendre l’impact des changements climatiques sur la faune et la flore de la région.<br />
      Une mission axée sur le développement durable
      Réginald Harvey   6 août  | Science et technologie | 0F5
      Immuable depuis des millénaires, le Grand Nord subit depuis quelques décennies de profonds changements environnementaux et socioéconomiques qui affligent tant son territoire que ses populations autochtones. Les quelque 200 scientifiques, étudiants et employés du Centre d'études nordiques (CEN) se sont ainsi donné pour mission de mieux comprendre les changements qui s'opèrent dans les régions nordiques et leurs conséquences sur l'environnement et les activités humaines afin de contribuer, à leur façon, au développement durable du Grand Nord.