Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le bal multiculturel de Bâle

    14 avril 2012 |Benoît Legault | Voyage
    Promenade au bord du Rhin dans la ville historique de Bâle.<br />
    Photo: Benoit Legault Promenade au bord du Rhin dans la ville historique de Bâle.
    L'un des hommes les plus admirés de la planète, le tennisman Roger Federer, est de Bâle, en Suisse. «Rogeur» a été moulé par Bâle. Élégance, culture, multilinguisme, richesse, tradition, rigueur souriante, un modèle pour le monde entier. Federer est tout cela, Bâle aussi. Bienvenue dans un espace ludique et raffiné.

    Bâle — En Suisse alémanique, l'esthétique est fondamentale. Les Suisses-Allemands prennent un soin extrême de leur apparence et de celle des bâtiments dans lesquels ils vivent et travaillent. Certaines des plus importantes maisons d'architecture au monde sont basées à Bâle. La plus célèbre, Herzog & de Meuron, a conçu le Stade national de Pékin (le Bird's Nest) et le fameux musée Tate Modern de Londres. Il y a plus de grande architecture contemporaine à Bâle que dans la plupart des cités du monde, alors que cette ville compte seulement 200 000 habitants.

    Au coeur du triangle formé par la convergence de la France, de la Suisse et de l'Allemagne, Bâle occupe les deux rives du Rhin dont l'eau pure arrive des Alpes. Comme le reste de la Suisse, Bâle n'a pas été bombardée durant la Seconde Guerre mondiale, ses bâtiments germaniques anciens sont donc intacts. La taille et les ornements de l'hôtel de ville (Rathaus) reflètent le passé et le présent de Bâle (Basel en allemand, prononcer Bâzeul).

    Ville commerçante fort riche depuis le Moyen Âge, Bâle est aujourd'hui dynamisée par l'industrie pharmaceutique (Novartis, La Roche, etc.) qui finance à gogo une scène culturelle fabuleuse, comptant notamment 30 musées dont deux sont de réputation internationale (le Musée des beaux-arts Kunstmuseum et la Fondation Beleyer d'art contemporain).

    Bâle est aussi un centre de foires grandioses, comme Art Basel et Basel World (joaillerie, montres...). Et dans cet univers germanique sérieux et über organisé, on découvre de l'humour et encore de l'humour, comme pour faire contrepoids à la discipline et au stoïcisme ambiants. Par exemple, le resto de la très teutonique gare des trains qui vont vers l'Allemagne se nomme Les Gareçons. Ces garçons sont gais et fiers de l'exposer.

    On circule à Bâle dans des tramways d'une fréquence et d'une efficacité formidables, aussi ponctuels que les trains suisses!, qui ont l'air de petits trains de parc d'attractions...

    La plupart du temps, on peut atteindre sa destination à pied, et marcher y est si agréable.

    Avec sa vieille ville idyllique, son fleuve admirable et propre, ses terrasses animées et ses belles boutiques, Bâle est comme un fantasme d'adulte: de musées de grande classe en restaurants chics, de sites archi-historiques en monuments ultra-modernes, on se sent comme un enfant à Disneyland! En prime: de petits plaisirs inattendus. Comme ces anciens traversiers sur câble mus par le courant fort du Rhin. Comme ces baignades dans le fleuve bercées par un wickelfisch, un sac contenant nos effets personnels et de l'air, qui permet de se baigner et de se changer là où le courant nous dépose.

    Dans la navette vers l'aéroport de Bâle-Mulhouse longeant une étonnante zone internationale, j'ai l'impression d'avoir fait un pèlerinage dans une des sociétés les plus avancées du monde. Chapeau bas aux Bâlois pour les valeurs et les traditions.

    Et, non, Federer n'est pas une exception; il est en tout point le reflet de sa ville à la fois ordonnée et rieuse.

    ***

    En vrac

    - Art Basel. La plus grande foire annuelle d'art moderne et contemporain au monde: 300 galeries de partout viennent exposer ce qu'elles offrent de mieux au bord du Rhin. Du 14 au 17 juin. Droits d'entrée: 40 francs suisses.

    -Tennis. Les non-membres peuvent jouer sur la terre battue rouge du Old Boys Tennis Club (c'est vraiment son nom), où le petit Roger Federer a appris le tennis. Une heure coûte 15 francs suisses par joueur. Le terrain 5 a porté les premiers pas chassés de Roger.

    - Vélo. Il est très agréable et sécuritaire de faire du vélo à Bâle. Souvent, les hôtels fournissent gratuitement des bicyclettes à leurs clients.

    - Hébergement. Les fortunés iront Aux Trois Rois, l'un des hôtels les plus vieux et prestigieux d'Europe. Les autres apprécieront l'hôtel Palazzo, bien situé, confortable, avec un service impeccable et des petits-déjeuners de rêve. Tous les hôtels bâlois donnent un mobility ticket qui permet d'utiliser gratuitement les transports collectifs.

    - Transport. Air Transat propose des vols directs de Montréal à l'aéroport de Bâle-Mulhouse à tarifs vraiment doux.

    - Renseignements. Basel.com (informations, réservations d'hôtels et forfaits complets) et MySwitzerland.com.

    ***

    Collaborateur du Devoir
    Promenade au bord du Rhin dans la ville historique de Bâle.<br />
Le Musée Tinguely présente l’œuvre du peintre et sculpteur suisse Jean Tinguely. Le musée lui-même est une œuvre d’art contemporain conçue par l’une des firmes d’architectes bâloises célèbres dans le monde. <br />
Début de soirée idyllique à Bâle. <br />
Le balcon du Rathaus, l’hôtel de ville bâlois, symbole d’une opulence municipale durable. Le tennisman Roger Federer y salue ses admirateurs après ses grandes victoires.<br />
Munis de leur sac flottant en forme de poisson, des Bâlois se baignent dans l’eau fraîche et pure du Rhin naissant. Le sac, appelé wickelfisch et contenant leurs effets personnels et de l’air, leur permet de se baigner et de se changer là où le courant les dépose.<br />
En Suisse alémanique, tout est «songé». Aussi, les vélos sont protégés de la pluie...
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel