Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les vins de la semaine - 21 décembre 2012

    21 décembre 2012 |Jean Aubry | Vin

    La belle affaire

    Hécula 2009, Castano, Yecla, Espagne
    (14,90 $ - 11676671)

     

    Tout au sud de l’Espagne, le monastrell local (mourvèdre) construit lentement et patiemment ce tanin dense mais fin qu’une pointe d’austérité naturelle convie rapidement aux viandes longuement braisées, pour ne pas dire fumées. Un rouge corsé, parfumé, bien fourni, bourré de caractère. (5) **1/2 ©


    L’amontillado

    Amontillado Medium Dry, Alvear, Montilla-Moriles, Espagne
    (12,85 $ - 11785616)

     

    Pour moins de 13 $ la bouteille, on a ici un concentré puisant à même l’histoire phénicienne, mauresque, britannique, et j’en passe; surtout, on a là une petite idée de la feuille de route de ce fino vieux de Montilla. Rancio noble envoûtant derrière une robe acajou avec cette trilogie vivifiante sucre/amer/salé fort . Servir à 13°C (10+) ***


    La primeur en blanc

    Pouilly-Fuissé 2010 La Maréchaude, Manciat-Poncet, Bourgogne, France
    (26,80 $ - 872713)

     

    Un bon pouilly-fuissé? Il exalte le chardonnay en lui insufflant une vigueur minérale fine sous un profil enrobé, de belle texture. Cette cuvée ajoute une touche délicieusement beurrée, une vinosité intégrant parfaitement puissance, fruité et une pointe d’amertume qui prolonge la finale. D’une rare cohérence! (5+) ***1/2 ©


    Les primeurs en rouge

    Pinot Noir 2010, Framingham, Nouvelle-Zélande (22,55 $ - 11076633); Pinot Noir 2010, Gulf Station, De Bortoli, Australie (25,45 $ - 11181978)


    Sans prétention mais avec ce déroulé de textures sveltes et élancées typiques des beaux pinots, voilà un duo bien en selle. Plus simple mais drôlement gourmand pour le Framingham ((5) ***), plus vivant et détaillé pour le De Bortoli, avec une tension fine. (5+) ***1/2 ©


    L’émotion

    Thomas Hyland Cabernet Sauvignon 2009, Penfolds, South Australia
    (22,15 $ - 10254101)

     

    Je suis sensible au style Penfolds. Les fruités, denses et homogènes, y sont débités à la hache avant d’être soumis à un sablage fin qui leur fournit un grain de surface passablement poli, merci. L’arôme est bien net, sur le cassis frais, une touche de menthe, un boisé impeccable. Puissance, vinosité et longueur. (5+) *** ©

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel