Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les vins de la semaine - 14 décembre 2012

    14 décembre 2012 |Jean Aubry | Vin
    (5) à boire d’ici cinq ans
    (5+) se conserve plus de cinq ans
    (10+) se conserve dix ans ou plus
    © devrait séjourner en carafe
    ★ appréciation en cinq étoiles
    La belle affaire
    Château La Lieue 2001, Coteaux Varois, France
    (12,90 $ – 605287)
     
    Avec la version en blanc, soit le chardonnay 2011 (15,25 $ – 10884655), cette dynamique maison livre encore, à prix sincère, un petit concentré de bonheur buvable tout ce qu’il y a de plus digeste. Le fruité vous regarde bien dans les yeux, étoffe le palais avec fraîcheur et ne demande qu’à vous accompagner sur la table des Fêtes. (5) ** 1/2 ©
     
    Vins de paille
    Les Parelles 2006, Côtes du Jura (40 $ – 11785595) et Rollet 2005, Arbois (46 $ – 10809997)
     
    Si chardonnays, poulsards et savagnins se serrent ici la ceinture sous l’effet d’une dessiccation particulièrement appropriée, ils célèbrent par contre avec gloire des moelleux tous aussi saisissants que complexes et profonds. Plus délicats pour Les Parelles (10 +) HHH, plus riches et lascifs pour le Rollet (10 +) ****.
     
    Primeur en blanc
    Pouilly-Fumé 2011, Pascal Jolivet, Loire, France
    (25,75 $ – 10272616)
     
    Ce sauvignon a du coupant et sait, au fil du rasoir, parler fruit tout en faisant écho à ce socle minéral vibrant qui l’a vu naître et porter à son sommet d’expression. C’est admirablement sec, tonique, précis, d’une exquise légèreté, avec ce prolongement qui tient à la fois de l’audace et de la provocation. Tout Jolivet. (5 +) ***1/2 ©

    Primeur en rouge
    Mercurey 1er Cru « Clos des Barraults » 2009, Juillot, Bourgogne
    (37,75 $ – 917237)
     
    Avec son frère « Clos Tonnerre » en 1er Cru (30,75 $ – 895334 – (5+) *** 1/2 ©), ce mercurey exposé plein sud m’a semblé d’un éclat et d’une éloquence minérale particulièrement évocateurs. Et toujours cette ligne claire et bien droite typique du style Juillot avec, de plus, ce fruité fourni des 2009. (10 +) **** ©

    L’émotion
    Côtes-du-Rhône 2010, Jean-Paul Daumen
    (18,95 $ – 11509857)
     
    La table est mise. Vous passez en carafe une bonne heure ce beau rouge plein de sève, admirablement bien pourvu côté fruit et tanins, vous sifflez le tout sur une daube ou un civet avant de couler dans cette même carafe avinée la version Châteauneuf-du-Pape 2009 (70,75 $ – 11171235) du domaine, extra ! (5) *** ©
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel