Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Des bouteilles venues d'hier

    Le saint mont est un vin unique en France

    20 octobre 2012 | Normand Thériault | Vin
    Photo : François Pesant - Le Devoir
    S’ils sont aussi rouges et rosés, au Québec ils ne seront toutefois que blancs. Les vins de saint nom arrivent ici, auréolés d’un prestige récent, à savoir que ses producteurs peuvent maintenant inscrire sur l’étiquette cette AOC tant convoitée. La récolte de 2010 est en effet la première dite d’appellation d’origine contrôlée. Et Les Vignes retrouvées, un vin blanc, de maintenant garnir les tablettes des succursales de notre SAQ, la Société des alcools du Québec.

    ls ont des noms évocateurs: L’Empreinte de Saint-Ils ont des noms évocateurs: L’Empreinte de Saint-Mont, Chemin des pèlerins, Béret noir, Les Vignes retrouvées. Et encore, ce n’est là qu’une partie de la récolte qui se fait en Saint-Mont. Car la région est grande productrice, ne cédant en hectolitres produits au Sud-Ouest qu’au gaillac, cahors et fronton.


    Mais, outre la quantité, c’est aussi la qualité qui distingue ces vins: ne sont-ils point recueillis à la main, ces raisins, la vieille vigne aux pieds élevés empêchant la mécanisation de la récolte ?


    Et le résultat sera conforme à nos attentes. Dans une dégustation orchestrée par nos soins, la note de passage attribuée à ce blanc mis en bouteilles à l’ombre des Pyrénées n’a-t-elle pas été au pire un 8, au mieux un 8,5 sur 10 ?


    En Saint-Mont


    S’il est une seule vigne à laquelle la France a accolé un panneau où figurent les mots «Monument historique», elle se retrouve sur une parcelle que possède René Pédebernade, qui a là un cep planté il y a 200 ans, que le phylloxéra n’a pu atteindre, ce qui explique son unicité.


    Et tout Saint-Mont en est fière, dont les rouges sont issus de tannat, d’un fer servadou (localement dit «pinenc»), de cabernet sauvignon et de cabernet franc, et où les blancs sont secs, aromatiques, faits de courbu, d’arrufiuac, de petit manseng et de gros manseng. Et la fierté grandit quand on informe qu’ici la récolte se fait sur pied, à la main, la grande tradition étant ainsi maintenue pour ces ceps aux formes tordues qui gardent ainsi des ans l’«outrage».


    Terre d’histoire


    Et fierté encore, celle que le temps seul assure. Cette région du Sud-Ouest est une terre d’histoire. Car depuis des siècles, il est traversé, ce val d’Adour, par tous ces pèlerins venus de toute l’Europe qui, aujourd’hui, partis du Puy-en-Velay vont, après Moissac, poursuivre cette route qui les amènera à Saint-Jacques-de-Compostelle, après avoir dépassé Saint-Jean-Pied-de-Port et le Roncevalles espagnol (le Roncevaux des légendes, celui de Charlemagne).


    Et Saint-Mont même, le village, rappellera aux visiteurs que, si son église contient une Cène peinte au XIIe siècle, son monastère, lui, plus d’une fois pillé et incendié mais reconstruit sous sa forme actuelle en 1764, avait toutefois été rattaché à l’abbaye de Cluny, et ce, dès 1055.


    Et autour, d’autres traces d’histoire. Ainsi des châteaux, dont celui de ce d’Artagnan que la littérature a fait connaître. Et plus loin, distribués dans une région aux doux vallons, d’autres églises, d’autres lieux.


    Et là, partout, on boira : au moment où on déguste cette cuisine du Sud, le foie gras étant l’un de ces délices que la table française a su imposer.


    Plaisirs d’ici


    Tous ne pourront toutefois se rendre en Saint-Mont, s’arrêter entre Biarritz et Toulouse, voir de là les Pyrénées, visiter Riscle, Bernède ou Labarthète. Mais tous et toutes peuvent toutefois avoir un goût du soleil de là-bas, en s’arrêtant dans une succursale de la SAQ et en mettant la main sur une bouteille de Les Vignes retrouvées, ce blanc que l’on dit savoureux avec les fruits de mer et autres huîtres.


    Il y a donc maintenant un peu plus du Sud-Ouest dans le paysage québécois.

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel