Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    L'Escalier-sur-Fleuve

    3 juin 2011 |Martin Fournier | Restaurants
    Au restaurant L’Escalier de Lévis, on peut déguster un très bon repas à prix raisonnable, ou choisir d’y manger sur le pouce pour savourer le plaisir d’une vue exceptionnelle sur Québec et sur le Saint-Laurent.<br />
    Photo: Martin Fournier Au restaurant L’Escalier de Lévis, on peut déguster un très bon repas à prix raisonnable, ou choisir d’y manger sur le pouce pour savourer le plaisir d’une vue exceptionnelle sur Québec et sur le Saint-Laurent.
    Lévis — Lévis célèbre un triple anniversaire cette année: le 375e de la création de la seigneurie de Lauzon, le 150e de la fondation de la ville et le 10e de la nouvelle grande ville fusionnée. Les activités seront particulièrement intenses durant l'été. La question se pose donc: où manger à Lévis lorsqu'on viendra participer à la fête?

    Parmi les restaurants qui se démarquent, on compte notamment L'Escalier, sympathique établissement situé en bordure du fleuve, à deux pas des traversiers qui font la navette entre Québec et Lévis.

    L'Escalier, établi au même endroit depuis 1984, offre un menu varié à la fois simple et raffiné, et ce, à prix abordable, en plus d'une vue exceptionnelle sur le Vieux-Québec, entre autres à partir de sa terrasse surélevée.

    Certes, l'édifice où loge le restaurant ne paie guère de mine, mais dès qu'on en franchit le seuil, on se sent bien. La salle à manger se trouve à l'étage, ainsi que la grande terrasse. Toutes deux sont aménagées sobrement. L'accueil et le service, chaleureux et professionnels, sont également simples et sans flafla.

    Le choix des plats

    Des tables d'hôte quotidiennes présentées sur ardoise complètent le menu régulier. Le soir de notre visite, le chef proposait un choix de potages à la verdurette et pommes, ou encore au chou-fleur et poireau. L'entrée se composait d'une terrine de porc et foie de poulet et de rillettes au porc.

    Le choix des plats principaux allait des linguines au poulet à la dijonnaise jusqu'à l'escalope de veau sauce Marsala, en passant par le filet de boeuf sauce au bleu, le pavé de saumon sauce au poiré et l'escalope de volaille (poulet) fourrée au fromage brie.

    Le tout pour un prix variant entre 29 $ et 33 $, incluant dessert et breuvage.

    Le menu régulier, lui, comprend d'économiques assiettes sur le pouce de type burger, croque-monsieur ou saucisse, ainsi que des salades niçoise, césar et autres, des pâtes classiques — carbonara, primavera, au pesto, sauce tomate ou sauce bolognaise — et d'appétissants plats principaux comme une escalope de porc à l'abricot, un duo mignon et crevettes, un poulet sauté à l'asiatique, un filet de truite ou un magret de canard.

    La carte des vins est peu abondante mais très bien choisie, avec une vingtaine de rouges et une douzaine de blancs ou rosés, dans une gamme de prix de 24 $ à 70 $. À noter , l'offre complémentaire de neuf sélections de vin en demi-bouteille, plutôt exceptionelle.

    Nous optons pour un repas complet en table d'hôte et commandons un vin australien qui s'avérera très agréable: un rouge Clancy's 2008, assemblage de merlot, shiraz et cabernet sauvignon, qui nous est servi aussitôt. Nos entrées suivent sans tarder, joliment présentées.

    Nous apprécions les saveurs de porc et de foie de poulet de la terrine qui se marient fort bien et gagnent ainsi en finesse et en profondeur.

    De leur côté, les rillettes de porc douces et moelleuses s'harmonisent très bien avec les carottes et oignons confits servis en accompagnement, qui ajoutent une touche de fraîcheur à l'ensemble.

    Nous partageons ensuite sans vergogne nos deux délicieux potages, surtout que l'ambiance très décontractée se prête à merveille à cet échange informel entre nous. Le potage à la verdurette et pommes est particulièrement réussi: mariage très original et équilibré du fruité-sucré de la pomme avec les douces saveurs légèrement âcres des verdures de jardin. Le potage de chou-fleur et poireau, d'une belle consistance onctueuse, est également bien réussi et correspond à la saveur classique attendue.

    Tables avec vue

    Tout en dégustant notre repas, nous jetons souvent un coup d'oeil par les grandes fenêtres qui donnent sur Québec et le fleuve scintillant, tant le paysage est séduisant. Nous portons aussi attention aux chansons francophones qu'on diffuse exclusivement ici, dont certaines bercent de bons souvenirs. La serveuse d'expérience, gentille et attentionnée, contribue à notre agrément.

    Arrivent nos plats principaux qui sont appétissants, accompagnés d'une belle variété de légumes encore croustillants: brocoli, pois mange-tout, haricot, poivron rouge et vert, carotte, courgette et oignon. Le filet de boeuf de ma compagne est cuit exactement comme elle l'aime, bien saisi sur le grill et nappé d'une sauce crémeuse au goût très net de fromage bleu. Très satisfaisant.

    Mon saumon est également cuit à point, mais le goût de grillé (on a terminé sa cuisson sur le grill) est un peu trop présent et masque la saveur délicate du poisson. La sauce à la poire manque également de caractère et de finesse, sans pourtant être désagréable. À l'étape du dessert, ma compagne démissionne tant elle s'est régalée des plats précédents.

    Quant à moi, je profite d'un délicieux gâteau au fromage maison dont l'équilibre riche/léger est particulièrement réussi, voire étonnant, tant l'impression simultanée de fraîcheur et d'onctuosité perdure de la première à la dernière bouchée. Le savoureux coulis de fraise qui l'accompagne y est sûrement pour quelque chose. Une tisane régulière complète notre repas.

    Certes, L'Escalier ne figure pas parmi les meilleures tables de la région de Québec et il n'en a pas la prétention. Mais on peut y déguster un très bon repas à prix raisonnable, ou choisir d'y manger sur le pouce pour savourer le plaisir d'une vue exceptionnelle sur Québec et sur le fleuve.

    Plus: un très bon rapport qualité-prix dans une ambiance décontractée.

    Moins: une salle à manger plutôt dépouillée.

    Notre repas avec taxes: 113 $.

    Restaurant L'Escalier, 6120, rue Saint-Laurent, Lévis, 418 835-1865.

    ***

    Collaborateur du Devoir
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel