Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    En route vers les beaux jardins du Québec

    4 juin 2011 | Lise Gobeille | Jardinage
    Le jardin des curiosités, une petite perle aménagée en bordure du Richelieu, à Saint-Ours<br />
    Photo : Suzanne Puech Le jardin des curiosités, une petite perle aménagée en bordure du Richelieu, à Saint-Ours
    Le temps des vacances s'en vient, c'est l'occasion d'explorer. En famille, en couple ou en solitaire, les jardins, petits ou grands, sauront vous plaire. Ce sont des endroits idéaux pour la détente, la découverte et l'inspiration. Certains proposent des activités familiales — apprentissages ludiques, visite à la ferme et modules de jeux — tandis que les jardins sur les sites historiques sauront combler les amateurs d'histoire. D'ouest en est, en passant par le Lac-Saint-Jean.

    Gatineau
    • Domaine Mackenzie-King
    Ce domaine de 231 hectares a été pendant près de 50 ans la résidence d'été de William Lyon Mackenzie-King, dixième premier ministre du Canada. On y visite les chalets restaurés et les jardins romantiques. On sillonne les sentiers boisés et on découvre la collection de ruines pittoresques provenant du Canada et de l'étranger. Entrée avec tarification.

    La région de Montréal
    • Le Jardin botanique de Montréal
    En plein coeur de la métropole, le Jardin botanique de Montréal couvre plus de 75 hectares. Grâce à sa collection de 22 000 espèces et cultivars de plantes, ses 10 serres d'exposition, sa trentaine de jardins thématiques, le Jardin botanique se classe parmi les plus importants et les plus beaux du monde. À la maison de l'arbre, on passe voir l'exposition Fait de papier. Il ne faut pas manquer non plus la première exposition du Centre de la biodiversité: on y découvre les plantes du Québec peintes par Hélène Richard. Entrée avec tarification.
    • Le centre de la nature de Laval
    D'une dimension de 50 ha, le Ventre de la nature de Laval est un parc urbain remarquable. Conçu il y a plus de 40 ans, il est composé de 12 jardins présentant une étonnante diversité de plantes indigènes, d'annuelles et de vivaces, en plus d'une serre tropicale. Les fins de semaine, en juillet et en août, se tient le Festival du village des arts. Les activités y sont nombreuses: canot, kayak, escalades, halte environnementale, fermette, modules de jeux, etc. Entrée libre.
    • Le jardin des curiosités
    Situé en bordure de la rivière Richelieu, à Saint-Ours, ce jardin est une petite perle. Suzanne Puech, propriétaire des lieux, horticultrice passionnée, a aménagé ce jardin autour de sa demeure ancestrale. Sur 13 000 mètres carrés, 40 platebandes au design réfléchi et recherché nous surprennent à chaque détour. Le joyau, un jardin vert agrémenté de topiaires, apaise par sa sobriété. Toujours en évolution, on y découvre chaque année de nouvelles curiosités. Les plantes sont numérotées et la visite se fait avec un livret d'identification. On note celles qui nous intéressent pour se les procurer sur place.

    Entrée avec tarification.
    • Le Jardin Daniel A. Séguin
    Ce jardin nommé en l'honneur de Daniel A. Séguin, instigateur du projet, est rattaché au campus de l'Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe. Ouverts au public depuis seulement six ans, ses 20 jardins thématiques couvrent

    4,5 ha. Chaque année, les finissants réalisent un nouvel aménagement. Cette année, ils ont conçu un jardin d'enfants nommé Amadahy, qui signifie «forêt d'eau». Un monde entre contes et légendes qui parle de l'importance de la protection de notre planète. C'est au Jardin Daniel A. Séguin que le public vote pour la sélection des annuelles «Exceptionnelles» de l'année prochaine. Entrée avec tarification.

    Les Bois-Francs
    • Le parc Marie-Victorin
    Le parc Marie-Victorin a été inauguré en 1985 pour souligner le centenaire de l'oeuvre du frère Marie-Victorin, né à Kingsey-Falls. Sur 29 acres sont aménagés cinq remarquables jardins thématiques, neuf mosaïcultures en trois dimensions et plusieurs oeuvres de Landart. Tous les après-midi, de la mi-juillet au début de septembre, on y déguste des fleurs comestibles. Entrée avec tarification.

    La région de Québec
    • Le parc du Bois-de-Coulonge
    Son site, sa beauté, ses plantations champêtres font du parc du Bois de Coulonge un des beaux jardins du Québec. En 1835, Henry Atkinson fait l'acquisition de la propriété qui se nommait à l'époque Spencer Wood. Féru de jardinage, M. Atkinson, avec son jardinier, transforme le domaine au point où il devient un haut lieu de l'horticulture en Amérique du Nord. Laissé à l'abandon pendant plusieurs années, il a maintenant retrouvé ses lettres de noblesse et a été complètement restauré. Le parc est propriété de la Commission de la capitale nationale du Québec. Entrée libre.
    • Le Domaine Joly-De Lotbinière
    Le Domaine Joly-De Lotbinière est à l'honneur cette année. On célèbre ses 160 ans et Hélène Leclerc, la directrice de la fondation du Domaine, a reçu le prix Henry Teusher. Elle a mené au cours des 30 dernières années la restauration de cet immense parc-jardin datant du XIXe siècle. Les visiteurs sont aussitôt enchantés par la magnifique résidence victorienne entourée de ses jardins aux mille couleurs et parfums. En plus, la forêt, classée «écosystème forestier exceptionnel», est dotée de la population la plus septentrionale de noyers noirs. Au cours de la visite, on se rend au fleuve par les sentiers pour faire une pause et rêver. Le domaine a été reconnu «site et monument historiques classés du Québec» et «lieu historique national du Canada». Entrée avec tarification.

    Lac-Saint-Jean
    • Le Jardin Scullion
    Lauréat régional des Grands Prix du tourisme québécois à trois reprises, le Jardin Scullion offre un décor charmeur. Sur une superficie de 40 ha, on y découvre des aménagements paysagers réalisés par Brian Scullion, artiste et paysagiste. Plus de 2000 espèces de plantes adaptées aux conditions climatiques régionales sont agencées harmonieusement. Ce site, avec sa mini-ferme, ses modules de jeux et ses aires de pique-nique, plaira aux familles.

    Gaspésie
    • Jardins de Métis
    Les Jardins de Métis sont le fruit du travail d'une passionnée: Elsie Reford. Elle a façonné un univers enchanteur et elle est parvenue à acclimater diverses espèces, dont le rare pavot bleu de l'Himalaya, emblème de ses jardins. Les Jardins de Métis sont le lieu du Festival international de jardins, un événement où se rencontrent le design de paysage, le design de jardin, l'architecture, le design et l'art environnemental. L'édition 2011 propose trois nouveaux jardins. Fleur de sel, de Urbanbees, est conçu par une équipe en provenance de la Suisse, de l'Italie, du Canada et du Mexique. The Algae Garden est élaboré par des gens de l'Angleterre. Et Noli tangere a été pensé par un groupe de l'Australie. Entrée avec tarification.

    Pour plus d'information sur les jardins, on contacte l'Association des jardins du Québec. Par contre, plusieurs jardins ne font pas partie de l'association et valent vraiment le détour; dans ce cas, il faut se renseigner auprès du bureau touristique de votre destination. Une visite dans un jardin, c'est un moment de détente, de plénitude, où l'on se laisse submerger par la beauté du décor.

    ***

    Conseils de la semaine

    Contrôlez les mauvaises herbes sur les surfaces inertes, telles que pavés unis, béton, asphalte, à l'aide d'herbicides à faible impact. Les produits à base d'acide acétique, à une concentration de 10 à 20 %, et ceux à base de sels de potassium sont bons et se dégradent rapidement. Vaporisez le plus tôt possible en saison, ils sont plus efficaces sur les plantes tendres.

    On s'assure de bien recouvrir le feuillage de produit et de faire les traitements par journées chaudes et ensoleillées. Ces deux herbicides ne sont pas sélectifs; si vous décidez de les utiliser dans le gazon ou une platebande, les traitements doivent être ciblés.

    ***

    Des questions sur votre jardin, des interrogations horticoles? N'hésitez pas à contacter Lise Gobeille à l'adresse: lgobeille@ledevoir.com
    Le jardin des curiosités, une petite perle aménagée en bordure du Richelieu, à Saint-Ours<br />
Le Domaine Joly-De Lotbinière, un parc-jardin enchanteur fête ses 160 ans cette année!<br />
Son site, sa beauté, ses plantations champêtres font du Bois-de- Coulonge un parc magnifique.<br />
Domaine Mackenzie-King, résidence du 10e premier ministre canadien<br />
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel