Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les Résidences Soleil - Après Laval et Sainte-Julie, Brossard !

    « Une personne qui a les moyens de venir habiter chez nous en aura toujours les moyens »

    12 février 2011 |Martine Letarte | Habitation
    Le Manoir Laval fait partie du réseau des Résidences Soleil.<br />
    Photo: Source Résidences Soleil Le Manoir Laval fait partie du réseau des Résidences Soleil.
    Les Résidences Soleil au Québec
    • Manoir Boucherville
    • Manoir Sorel
    • Manoir Sherbrooke
    • Manoir Saint-Laurent
    • Manoir Mont-Saint-Hilaire
    • Manoir Granby
    • Manoir du Musée (Sherbrooke)
    • Manoir Dollard-des-Ormeaux
    • Manoir Saint-Léonard
    • Pointe-aux-Trembles
    • Manoir Laval
    • Manoir Sainte-Julie
    • Manoir Brossard, en construction
    Le Devoir a visité récemment le Manoir Laval, le plus grand projet de la grande famille des Résidences Soleil. Ouvert il y a environ trois ans, il compte 724 appartements et environ 1100 résidants. Depuis, une autre Résidence Soleil a ouvert ses portes à Sainte-Julie, et la construction de celle de Brossard vient d'être lancée.

    D'une Résidence Soleil à une autre, le concept demeure le même: surveillance 24 heures sur 24 avec caméras et bouton d'urgence dans chaque appartement, infirmière auxiliaire ou préposé aux bénéficiaires disponible à toute heure du jour ou de la nuit, repas élaborés en collaboration avec des diététistes, piscine intérieure, sauna, salle de conditionnement physique, nombreuses activités, salon de coiffure, dépanneur, services bancaires, alouette! Les deux résidences les plus récentes, soit celle de Laval et celle de Sainte-Julie, ont même un minigolf et deux allées de quilles.

    «Chaque résidence a son comité de résidants formé de 7 à 13 personnes élues, qui est responsable de l'organisation des activités avec un récréologue. Pour nous, c'est très important parce que ce sont les résidants qui sont les mieux placés pour organiser leurs loisirs en fonction de leurs goûts», affirme Eddy Savoie, fondateur du Groupe Savoie.

    Il affirme toutefois que c'est l'esprit familial régnant dans les résidences qui explique le succès de son entreprise. «Beaucoup de nos résidants viennent s'installer chez nous pour suivre un cousin, un frère ou une soeur, par exemple. C'est la même chose chez nos employés. Il y a beaucoup de parenté dans les Résidences Soleil», affirme M. Savoie, qui travaille avec sa femme, ses quatre filles et son gars.

    D'ailleurs, les salles à manger sont toujours très grandes dans les projets du Groupe Savoie. «Nous voulons que, n'importe quand, sans avoir besoin de réserver, les enfants puissent venir voir leurs parents et manger ensemble. Nous avons aussi toujours de la bonne nourriture préparée avec des nutritionnistes», affirme M. Savoie, qui a remis la présidence du Groupe Savoie et des Résidences Soleil à sa fille, Nataly, il y a environ deux ans.

    Une entreprise familiale

    Au début de l'aventure des Résidences Soleil, en 1988, Eddy Savoie était loin de s'imaginer qu'il allait construire un si grand réseau de résidences, qui comprend maintenant 13 immeubles. Il a hébergé ses parents dans sa propre maison jusqu'à ce que son père a eu besoin de plus de soins.

    «J'ai tenté de lui trouver une résidence. Je voulais tout: la sécurité, la bonne nourriture et les activités. J'ai vu plein de belles résidences, mais aucune n'offrait tous les services. J'ai donc décidé de construire la première Résidence Soleil à Boucherville», explique-t-il.

    Alors entrepreneur en cons-truction depuis une vingtaine d'années, M. Savoie avait déjà construit différents immeu-bles dans le domaine de la santé et des services municipaux, avant de se lancer dans l'aventure des résidences pour personnes âgées.

    Appartements abordables ou luxueux

    Il était aussi important pour le fondateur que les appartements soient abordables pour les personnes âgées. «Environ 25 % de nos appartements sont à prix abordable», affirme-t-il.

    Le Groupe Savoie avait d'ailleurs fait pression sur le gouvernement pour que les personnes âgées de 70 ans ou plus en résidence puissent bénéficier d'un crédit d'impôt pour maintien à domicile. «Une fois le crédit enlevé, pour environ 1250 $ par mois, une personne peut avoir un 1 1/2 chez nous avec trois repas par jour. On a aussi des appartements beaucoup plus luxueux», précise M. Savoie.

    Les augmentations de loyer se font toujours selon l'augmentation du coût de la vie aux Résidences Soleil. «Comme ça, une personne qui a les moyens de venir habiter chez nous en aura toujours les moyens», précise l'entrepreneur.

    Les Résidences Soleil ont aussi mis en place quelques incitatifs pour ses résidants, dont la moyenne d'âge est de 83 ans. «Lorsqu'ils atteignent 90 ans, si ça fait 10 ans qu'ils habitent ici, ils n'auront plus d'augmentation de loyer. Ensuite, lorsqu'ils atteignent 100 ans et que ça fait 10 ans qu'ils habitent ici, ils ne payent plus de loyer! C'est plaisant, parce que nos résidants ont hâte d'avoir 90 ans et, ensuite, ils ont hâte d'avoir 100 ans!», remarque M. Savoie.

    Si les résidants perdent un peu d'autonomie, ils peuvent prendre des soins à la carte ou encore déménager à l'étage de soins. «À cet étage, nos résidants peuvent avoir environ deux heures ou deux heures et demie de soins par jour», ajoute-t-il.

    Plusieurs projets à venir

    Les affaires ne ralentissent pas pour le Groupe Savoie, qui commence en ce moment la construction d'une nouvelle résidence à Brossard.

    «C'est un emplacement extraordinaire, sur le bord de l'eau. Il y a beaucoup de villes qui nous appellent pour qu'on aille s'y implanter parce que ça amène beaucoup d'achalandage. Par exemple, beaucoup de parents arrivent des régions pour se rapprocher de leurs enfants», indique M. Savoie, dont les parents avaient d'ailleurs quitté le Nouveau-Brunswick, une fois retraités, pour rejoindre leur fils dans la région de Montréal.

    «Dans la Résidence Soleil de Boucherville par exemple, seulement 30 % des résidants viennent de Boucherville. Les autres viennent des alentours et des régions», précise-t-il.

    Le Groupe Savoie, qui a également construit à Saint-Lambert le premier centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) en partenariat public-privé au Québec, compte bien répéter l'expérience. «Il y aura probablement d'autres appels d'offres et nous y participerons. C'est quelque chose de très important, parce que seulement le projet de Saint-Lambert fera économiser 98 millions de dollars au gouvernement en 25 ans, d'après un rapport d'Ernst & Young», affirme Eddy Savoie, qui, à 67 ans, est toujours très actif au sein de l'entreprise.

    Le Groupe Savoie compte plus de 1300 employés, plus de 5000 unités en location et plus de 7000 résidants.

    ***

    Collaboratrice du Devoir
    Le Manoir Laval fait partie du réseau des Résidences Soleil.<br />
Le salon du Manoir Laval<br />
Eddy Savoie, fondateur du Groupe Savoie<br />
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel