Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
     
     
    • Carte des forages

       

      Cette carte réalisée par Jean-Hugues Roy présente les 960 forages qui ont été faits au Québec depuis 1860. On peut se déplacer partout dans la carte, la grossir et la rapetisser. Chaque puits est identifié par un point de couleur. En cliquant sur un point, on obtient des données sur chacun des puits, si ces données étaient disponibles au ministère des Ressources naturelles.


    • Les 40 municipalités les plus forées

       

      En première position: Rivière-Saint-Jean, territoire de la Gaspésie, à l'ouest de Gaspé, où dès le XIXe siècle on cherchait du pétrole. Ensuite: Trois-Rivières, et particulièrement le secteur Pointe-du-lac, très connu pour la recherche de gaz naturel. Gaspé apparaît en troisième place: cette municipalité recèlerait un grand potentiel pétrolier, selon les travaux les plus récents (graphique réalisé par Jean-Hugues Roy)

       
    • Les forages depuis 1860

       

      Ce graphique montre l'évolution dans le temps des forages pétroliers et gaziers depuis 1860. On peut obtenir plus d'informations en faisant glisser le curseur sur le graphique. On remarque que l'année 1965 a marqué un sommet dans l'histoire de l'exploration pétrolière et gazière au Québec, avec un total de 72 forages. La vaste majorité de ces forages ont été réalisés autour du lac Saint-Pierre, un secteur alors particulièrement convoité pour son potentiel gazier. Au cours de la même année, trois forages sont menés sur l'île d'Anticosti, dont deux révèlent des « indices » de pétrole et de gaz. Les données indiquent enfin que cinq forages sont réalisés en 1965 dans le golfe du Saint-Laurent, à l'ouest des Îles-de-la-Madeleine.


    • Pour aller plus loin

       

      Cette base de données sur Google Fusion tables, créée par Jean-Hugues Roy, dresse la liste des 960 puits. On peut y faire une recherche à partir de certains filtres, par compagnie, par année, et ainsi de suite.

       

      Cette gravure de Thomas Pye montre la tour de forage du puits Conant ou Adams installé sur les hauteurs de Sandy-Beach, à Gaspé, par la Gaspé Petrolum Company en 1860.
      Image : gravure tirée de Thomas Pye, Canadian Scenery, District of Gaspé, 1866. Musée de la Gaspésie.

     

    À lire dans Le Devoir